Tournoi à 8, stades, avec ou sans public: l'UEFA se prononce sur l'issue des compétitions européennes 2020

 

Le Comité Exécutif de l'UEFA, Union des associations européennes de football, a fixé, mercredi au terme d'une visioconférence, le programme définitif des compétitions européennes. La phase finale de la Ligue des Champions se tiendra à Lisbonne, celle de sa petite sœur de l'Europa League en Allemagne.

Les quarts de finale se tiendront, à partir du 12 août et jusqu'au 15 août, sous la forme d'un format resserré, avec des matches uniques sur terrain neutre au lieu du traditionnel format aller-retour. Les rencontres doivent être réparties entre le stade Alvalade, où évolue le Sporting, et le stade de la Luz, l'antre de Benfica.

Quatre équipes sont déjà qualifiées pour les quarts: le Paris Saint-Germain, Leipzig, l'Atalanta et l'Atlético Madrid. Le Bayern Munich, après une large victoire à Chelsea (0-3) à l'aller, a aussi un pied en quarts. Le Real Madrid est en mauvaise posture après sa défaite à domicile contre Manchester City (1-2) alors que les duels Juventus - Olympique Lyonnais (0-1) et Barcelone - Naples (1-1) s'annoncent serrés. La décision de faire jouer ces dernières rencontres des huitièmes au Portugal, à Porto ou Guimarães, ou dans les stades des clubs concernés, doit encore être prise, a précisé l'UEFA. Les demi-finales sont programmées les 18 et 19 août, la finale le 23 août.

Europa League en Allemagne

L'Europa League débutera elle le 5 août et se terminera le 21 août au terme d'un mini tournoi qui se déroulera à partir des quarts de finale en Allemagne, dans les villes de Cologne, Düsseldorf, Gelsenkirchen et Duisbourg. Il reste dix matches des huitièmes de finale à disputer, dans des lieux encore à déterminer. Les quarts sont prévus les 10 et 11 août, les demies les 16 et 17 août.

Avant que la pandémie de Covid-19 ne vienne tout chambouler, c'est Istanbul (Turquie) et Gdansk (Pologne) qui devaient organiser les finales de Ligue des Champions et d'Europa League. La mégapole turque, qui aurait dû accueillir cette rencontre le 30 mai dernier, a hérité de l'organisation de la finale de l'édition 2021 alors que Saint-Pétersbourg accueillera la finale en 2022, Munich en 2023 et Londres en 2024. Comme pour Istanbul, Gdansk se consolera avec la tenue de la finale de l'édition 2021.

Ligue des champions féminine

La Ligue des champions féminine a fait le même choix d'un "Final 8". Du 21 au 30 août, au Pays basque espagnol, ce sont les joueuses qui boucleront ce mois d'août européen complètement fou. Au lieu de Vienne, initialement prévu, c'est Saint Sébastien qui accueillera la finale. Le stade Anoeta est l'un des deux sites du tournoi, avec le stade San Mamés de Bilbao.

Les quarts de finale (21-22 août), sur un match sec, sont déjà connus: Lyon-Bayern, Atlético Madrid-FC Barcelone, Arsenal-Paris SG, et Glasgow City contre Wolfsbourg. Les demies sont programmées les 25 et 26 août. Un tirage au sort, le 26 juin, déterminera l'ordre des rencontres.

Les Lyonnaises, qui ont remporté les quatre dernières éditions, ont déjà repris l'entraînement collectif en vue d'un été chargé, qui les verra aussi jouer une demi-finale de Coupe de France contre Guingamp. A noter que, parmi les équipes en lice, seuls Wolfsbourg et le Bayern ont redémarré leur Championnat national après l'interruption provoquée par la pandémie de coronavirus.

Contrairement à Gdansk en C3, Vienne n'accueillera pas la finale de l'édition 2021 à la place de la finale 2020. Comme initialement prévu, elle aura lieu à Göteborg, en Suède.

Avec ou sans public ?

La décision de disputer la fin de la Ligue des champions et de la Ligue Europa avec ou sans spectateurs dans les stades sera prise "d'ici mi-juillet", a annoncé mercredi le président de l'UEFA Aleksander Ceferin. Le patron de la confédération européenne a jugé prématurée toute décision sur le sujet: "Il serait incompétent de notre part de prendre une décision en avance à propos d'une situation si incertaine", a-t-il répondu à la presse à l'issue d'un comité exécutif de l'instance.

"Mais la situation évolue rapidement. Il y a un mois, je ne pouvais même pas dire si nous pourrions terminer la compétition", a-t-il ajouté. "Nous n'avons pas encore décidé s'il y aura du public ou non, nous ferons un point début juillet et nous verrons à ce moment-là (...) Nous déciderons d'ici mi-juillet à coup sûr", a-t-il précisé. "Je suis convaincu que nous n'aurons pas à souffrir longtemps de l'absence des supporters et qu'ils seront autorisés à entrer dans les stades le plus tôt possible", a ajouté le président de l'UEFA.

 

Vos commentaires