En ce moment
 

Mercato: Romelu Lukaku confirme qu'il va rester à l'Inter Milan

© BELGAIMAGE
 
mercato
 

Romelu Lukaku a confirmé dans une interview à la télévision néerlandophone qu'il allait rester à l'inter Milan.

"Je reste".

Cité par la presse spécialisée à Chelsea, Romelu Lukaku a confirmé sur la chaîne néerlandophone VTM qu'il jouera toujours sous les couleurs de l'Inter Milan la saison prochaine. Et ce, malgré le départ de son entraîneur Antonio Conte. "Je ne peux pas encore vraiment le dire, mais j'ai déjà eu des contacts avec l'homme qui devient normalement le nouvel entraîneur (Simone Inzaghi, ndlr). C'était une conversation très positive. Avec lui, je vais relever le défi de redevenir champion avec l'Inter".

A l'origine du départ de Conte, il y a les graves difficultés financières du club qui risquent de déboucher sur un grand chambardement à l'intersaison. La presse italienne évoquait des ventes de joueurs à hauteur de 100 millions d'euros pour renflouer les caisses. Difficilement acceptable pour le fougueux entraîneur, qui rêvait d'entretenir la dynamique victorieuse de l'équipe.

L'Inter a d'ailleurs enregistré la saison dernière des pertes de plus de 100 millions et Suning, géant de la distribution de produits électroniques qui possède depuis 2016 près de 70% des parts du club, est lui-même dans la tourmente, notamment en raison de la pandémie de Covid-19.

Suning s'est ainsi désengagé du club chinois du Jiangsu FC, pourtant récemment champion, qui a dû mettre la clé sous la porte fin février.

Il y a quelques jours, l'Inter Milan a finalisé un accord avec le fonds d'investissement américain Oaktree Capital qui va lui apporter 275 millions d'euros sous forme d'un prêt.

Selon la presse italienne, le groupe Suning devra rembourser le prêt consenti par Oaktree Capital lors des trois prochaines années.

Dans ce contexte, Suning veut économiser au maximum aussi bien sur l'achat de nouveaux joueurs que sur leurs salaires, tout en cherchant une plus-value en cédant ceux ayant la plus haute valeur sur le marché, une démarche qu'Antonio Conte a apparemment jugée incompatible avec la volonté de jouer au plus haut niveau en Europe.

 




 

Vos commentaires