Mondial 2022: les Pays-Bas se reprennent en domptant la Lettonie

Mondial 2022: les Pays-Bas se reprennent en domptant la Lettonie
 
 

Les Pays-Bas ont renoué avec la victoire en battant la Lettonie 2 à 0 en qualifications pour le Mondial-2022 samedi à Amsterdam, trois jours après un cinglant revers en Turquie (4-2).

Les Oranje, très offensifs, ont longtemps buté sur la défense balte jusqu'au premier but signé Steven Berghuis d'une frappe décroisée du gauche (32e). Avant ce bijou du joueur de Feyenoord, les hommes de Frank de Boer avaient fait le siège du but défendu par Roberts Ozols mais les tentatives de Memphis Depay (6e, 8e, 10e) et de Davy Klaassen (27e) avaient toutes échoué, à l'instar ensuite d'une reprise de la tête de Luuk de Jong qui trouvait le cadre du but letton (40e).

Le scénario de le deuxième période a été un "copier-coller" de la première, les équipiers du capitaine Georginio Wijnaldum monopolisant le ballon mais en manquant souvent d'efficacité malgré de nombreuses occasions. Le deuxième but est venu à la 69e minute d'une jolie tête de Luuk de Jong.

Ce succès relance les Oranje au sein d'un groupe G dominé par la Turquie, impitoyable en Norvège (3-0) et le Monténégro qui a dominé Gibraltar (4-1). Ces deux équipes occupent la tête du classement avec le maximum des points (6) tandis que les Pays-Bas et la Norvège en comptent trois après deux journées de compétition.

Frappart en première dame

La rencontre a été exceptionnelle à plus d'un titre. À leur entrée sur la pelouse, les joueurs néerlandais étaient vêtus d'un tee-shirt noir portant la mention "Football supports CHANGE" (Le football soutient le CHANGEMENT), une action symbolique de soutien aux migrants travaillant à la construction des stades de la Coupe du monde au Qatar.

Par ailleurs, la match a été arbitré par la Française Stéphanie Frappart, première femme à officier dans une rencontre de qualification pour une Coupe du monde masculine.
Autre particularité de ce match, en ces temps de Covid où les rencontres sont le plus souvent disputées à huis-clos, il y avait 5000 spectateurs présents dans les tribunes.

La Fédération néerlandaise et les autorités politiques locales avaient en effet donné leur autorisation, en guise de test, pour que l'Arena Johan Cruyff (55.500 places) soit remplie à un peu moins de 10% de sa capacité. De nombreux spectateurs, testés négatifs au Covid-19 avant la rencontre, ne portaient pas de masque, selon les images de la télévision NOS.




 

Vos commentaires