En ce moment
 

On l'accuse de trafic d'êtres humains: nouveau scandale autour de Diego Maradona (vidéo)

Elle aurait été séquestrée pendant des mois: Diego Maradona et son entourage accusés de trafic d'êtres humains
 
 

Décédé le 25 novembre 2020, Diego Maradona continue de faire parler de lui. Mavys Alvarez, une Cubaine de 37 ans, accuse en effet la légende du football de trafic d'êtres humains. Il l'aurait ainsi forcé à rester avec lui pendant des mois lors d'une cure de désintoxication à la drogue.

C'est un scandale qui nous vient d'une télévision espagnole. Les images diffusées par Infobae concernent Diego Maradona et Mavys Alvarez, une jeune femme cubaine âgée de 16 ans à l'époque de ces images.

La Cubaine est sortie du silence ces derniers jours, affirmant avoir eu une relation forcée avec le joueur argentin. En réalité, selon ses dires, cela a duré des mois, avec la complicité de l'entourage du joueur et impliquant une forme de séquestration. Sur les images, on voit notamment le joueur et la jeune femme allongés sur un lit. 

Mavys Alvarez raconte avoir quitté Cuba pour l'Argentine à 16 ans, sans prévenir ses parents. Elle l'aurait fait avec l'aide de Maradona, alors à Cuba pour un programme de désintoxication à la drogue suite à une alerte qui aurait pu lui coûter la vie. C'est l'entourage du joueur qui aurait alors repéré Mavys dans un complexe hôtelier en février 2001. "Cette personne a passé plus d'une heure à me convaincre que c'était important d'aider Diego, qu'il était une figure connue, un ami de Cuba et qu'il déprimait. J'ai finalement accepté", a raconté Mavys Alverez.

Elle a alors été emmenée dans la chambre de Maradona. Rapidement, après des rencontres successives, Maradona lui propose d'emménager dans un appartement de La Havane. Elle accepte. L'Argentin va alors faire jouer son influence et l'emmener chez Fidel Castro, qui va lui accorder un droit de quitter le pays pour aller en Argentine avec Maradona. Motivée par un esprit rebelle, la jeune fille va le suivre.

C'est là, selon elle, que les choses ont dérapé: Maradona l'aurait forcé à consommer de la drogue, de la cocaïne plus précisément, avant d'exiger qu'elle ne procède à une augmentation mammaire et pratique des actes sexuels récurrents. Elle était alors comme séquestrée chez lui. "Je ne pouvais pas sortir seule. Il y avait toujours des gens qui me suivaient. Cela a duré durant toute ma période passée en Argentine", affirme la Cubaine, qui parle de plusieurs mois d'enfer. "La vie avec lui était folle. Il y avait des fêtes, de la drogue. Je ne pensais jamais tomber dans la drogue. Mais j'y suis tombée et c'était terriblement difficile d'en sortir", poursuit-elle ensuite.

Une plainte a été déposée par Mavys Alvarez. Officiellement, les autorités argentines enquêtent sur un trafic d'êtres humains et exploitation de personnes. Cela concerne le joueur et diverses personnes de son entourage.  

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'youtube' pour afficher ce contenu.

 




 

Vos commentaires