En ce moment
 

Palmeiras réussit le doublé et remporte à nouveau la Copa Libertadores (vidéo)

Palmeiras réussit le doublé et remporte à nouveau la Copa Libertadores (vidéo)
© AFP
 
 

La finale de la Copa Libertadores entre les clubs brésiliens vainqueurs des deux dernières éditions a été remportée samedi après prolongation (2-1) par Palmeiras qui réussit le doublé dans la compétition sud-américaine, équivalent de la Ligue des champions.

Un but d'entrée de jeu (4e), peu d'étincelles, encore moins d'occasions, et Palmeiras semblait s'être adjugé une finale de la Libertadores peu emballante jusqu'à l'égalisation de Flamengo (72e) qui a poussé le match en prolongations.

Sur une superbe ouverture du défenseur Paraguayen Gustavo Gomes, qui a laissé de marbre l'arrière gauche international Filipe Luis, Mayke a centré en retrait pour Raphael Veiga qui au point de penalty a pu ajuster tranquillement Alves (1-0, 4e).

Flamengo, avec son duo d'attaque formé de Bruno Henrique et Gabigol, qui a inscrit 16 des 32 buts du "Fla" dans la compétition cette saison, dont 10 pour le seul Gabriel Barbosa, bien que piqué au vif a eu du mal à encaisser le coup.

Devant, Gabigol a beaucoup décroché, appelé le ballon, beaucoup râlé aussi, mais outre une tête hors cadre (19e) il n'a pas semé le danger dans une défense de Palmeiras maîtresse de sa surface.

Son centre millimétré au second poteau a trouvé Bruno Henrique qui a remisé de la tête à De Arrascaeta, mais aux six mètres l'Uruguayen s'est heurté à Weverton sorti à sa rencontre (42e).

Trop peu de frissons ont traversé les travées du stade Centenario, rempli aux deux-tiers aux couleurs rouge et noire du "Fla".

Héros improbable

Gabigol a redonné du baume au coeur à ses supporters dès la reprise après un raid solitaire mais a trop poussé son ballon. Sur le corner, David Luiz, l'ex-défenseur du Paris SG, Chelsea ou Arsenal, a manqué de peu le cadre.

Mayke, seul en pointe de l'attaque de la "Verdao", plus discret mais autrement plus dangereux, a obligé Alves à une parade sur un tir aux 25 mètres qui prenait la direction de le lucarne (53e). Il a même tenté une bicyclette, cependant pas assez appuyée (61e).

Weverton dans son but a aussi sorti le grand jeu devant David Luiz, servi au second poteau sur un coup franc, et d'une main ferme a évité l'égalisation (55e).

Mais Gabigol sait se nourrir de miettes. Sur un une-deux avec De Arrascaeta, il a décroché une frappe sèche croisée du gauche (72e) qui a fait mouche.

Le peuple du "Fla" s'est mis alors à rêver d'un nouveau retournement de situation de Gabigol, comme lors de la finale 2019 contre River Plate où il avait inscrit un doublé en fin de match pour une victoire inespérée contre les Argentins (2-1).

C'est Michael, entré en jeu, qui a manqué la balle de match (85e) pour le club de Rio de Janeiro en croisant trop sa frappe, et les équipes étaient envoyées en prolongations.

Palmeiras, n'a attendu que quatre minutes pour prendre l'avantage sur une nouvelle faute défensive. L'ex-joueur de Manchester United Andreas Pereira a perdu le ballon sur une passe de David Luiz, et Deyverson, tout juste entré en jeu, a filé seul au but, Alves ne parvenant qu'à toucher légèrement le ballon (2-1, 94e).

Peu utilisé cette saison, Deyverson devient le nouveau héros improbable de Palmeiras après Breno Lopes l'an dernier, lui aussi entré en cours de jeu et qui avait offert le titre aux siens aux bout des arrêts de jeu (90+9).

Palmeiras représentera l'Amérique du sud à la Coupe du monde des clubs disputée début 2022 aux Emirats arabes unis et qui réunit les champions des six confédérations mondiales. Chelsea sera le représentant de l'Europe après avoir remporté la Ligue des champions la saison dernière.

Une vidéo Youtube a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'youtube' pour afficher ce contenu.

 

Vos commentaires