En ce moment
 

Pas de sifflets, mais pas d'ovation: les ultras de l'Inter Milan envoient un message clair à Romelu Lukaku

Pas de sifflets, mais pas d'ovation: les ultras de l'Inter Milan envoient un message clair à Romelu Lukaku
 
mercato, Romelu Lukaku
 

Arnaud Rassart est le responsable de la Curva Nord, le groupe d'ultras de l'Inter, depuis 25 ans. Ou plus précisément de sa branche belge. Cet habitant de Chapelle-lez-Herlaimont est un grand supporter du club, le tout grâce à son meilleur ami, qui l'a initié aux joies du football dans sa jeunesse. Il se déplace régulièrement à Milan pour assister aux matchs de son équipe favorite. En Belgique, ils sont entre 80 et 100 à faire partie de ce groupe de supporters.

Via le bouton orange Alertez-nous, ce dernier nous a contacté pour donner l'avis des supporters milanais sur le retour du Diable Rouge. Selon lui, il reste encore une véritable fracture entre les supporters et l'attaquant belge, la faute à son départ du club l'année dernière. "Quand il est parti, on était plus que déçus. Il est parti sans vraiment donner d'explication, c'est rester un peu dans le cœur des supporters", nous confirme Arnaud, qui estime que sa réputation en a souffert. "Il est parti comme un roi de Milan, il revient comme un joueur normal. Il était prévu de ne pas l'accueillir à l'aéroport, à l'hôtel ou au siège. Il devra prouver son amour du maillot et, à ce moment-là, peut-être qu'il redeviendra le roi de Milan. On verra au fur et à mesure du temps".

"Quand il aura mis 15 ou 20 buts..."

On le sait, la relation entre Lukaku et les supporters sera donc compliquée. Du moins au début. Mais pour Arnaud, il n'y a pas d'animosité et le Diable Rouge sera accueilli correctement lors de sa première rencontre avec sa nouvelle tunique. "Il est là, il ne sera pas sifflé du tout, il sera accueilli comme les autres, il n'y aura pas d'ovation, mais pas de critiques ni de sifflets", nous a-t-il confirmé, reconnaissant que tout pouvait aller très vite. "Quand il aura mis 15 ou 20 buts, on changera peut-être de discours. À lui de prouver que s'il revient, c'est parce qu'il voulait revenir chez nous que l'Inter est une équipe qu'il apprécie".

Il sent surtout une impatience et une envie de la part des supporters: retrouver le meilleur Romelu Lukaku, que l'on n'a jamais vu à Chelsea. "S'il revient à son meilleur niveau, il peut faire mieux ou du moins la même saison que celle qu'il avait faite chez nous. C'est un très grand joueur, il nous a laissé un goût amer à son départ, mais il est capable de revenir à son niveau d'avant".

De quoi se faire définitivement pardonner ? "Je ne sais pas", plaisante Arnaud. "Il est le bienvenu, on n'est pas contre son retour, mais il aura beaucoup d'efforts à faire et sueur à donner pour revenir dans nos cœurs". Le message est passé. 


 

Vos commentaires