En ce moment
 

Premier League: Guardiola a "une confiance aveugle" en ses joueurs

Toujours en lice pour un quadruplé historique, Pep Guardiola donne la clé de succès de son équipe
(c) belga
 
 

Manchester City réalise une saison brillante. Les hommes de Pep Guardiola sont solides leader en championnat et toujours en lice pour réaliser un quadruplé historique.

Avec 14 points (et un match) d'avance sur leur dauphin Manchester United, Les Skyblues de Manchester City sont pratiquement assurés de repartir avec le titre à la fin de la saison. Sur le sol national, Kevin De Bruyne et ses coéquipiers joueront une demi-finale de Cup contre Chelsea le 17 avril et pourront soulever un premier trophée dès le 25 avril : la League Cup. Les Citizens affronteront les Spurs de José Mourinho en finale.

Sur la scène européenne aussi Guardiola et ses hommes ont toujours un coup à jouer. En quart de finale de Ligue des Champions ils seront opposé au Borussia Dortmund de Thomas Meunier et Thorgan Hazard dès demain pour le match aller.

Les Citizens ont l'occasion d'entrer dans l'histoire si jamais ils venaient à remporter ces quatre trophées. Aucune équipe anglaise n'est encore parvenue à réaliser ce quadruplé. 

Pour avoir gardé ce rêve toujours possible jusqu'ici, le coach a pu compter sur un effectif XXL. "Je fais beaucoup tourner parce qu'il n'est pas possible de jouer tous les jours" explique l'entraîneur espagnol à la suite de la victoire 2-0 de son équipe contre Leicester ce week-end. "Ce sont des êtres humains, pas des machines. Aucun joueur ne peut jouer autant et être prêt mentalement à chaque match. Donc, je les fais tourner. J'ai une confiance aveugle en mes joueurs."

Des joueurs de qualité, une confiance aveugle et une rotation bien huilée, voici les ingrédients du succès de Manchester City cette saison. "Pour gagner toutes les compétitions sans spectateurs cette année, quand la saison commence plus tard et termine plus tôt, on ne peut pas être là où nous sommes sans rotation." explique-t-il, ses propos sont relayés par le journal l'Equipe. 


 




 

Vos commentaires