En ce moment
 

Quatre joueurs de Manchester City reçoivent leur médaille de champion 53 ans plus tard

Ils ont dû attendre un demi-siècle: quatre joueur de Manchester City vont recevoir leur médaille de champion 53 ans plus tard
© EPA
 
 

C'est le dénouement d'une histoire vieille de 53 ans qui va avoir lieu ce samedi. Au terme de la saison 1967-68 de Premier League, Manchester City est sacré champion avec deux points d'avance sur son rival Manchester United. La fête est totale et le titre est célébré comme il se doit.

Mais une injustice est venue se glisser parmi les festivités. En raison d'une réduction des allocations attribuées par la Ligue, quatre joueurs n'ont pas reçu de médaille. Stan Horne, Paul Hince, Bobby Kennedy et feu Harry Dowd, bien que membres de l'équipe, n'ont pas pu parader en abordant la médaille de champion autour du coup. 

Cette histoire ne pouvait mal finir et la demande du club à l'EFL pour que les médailles soient décernées a finalement été approuvée en janvier 2021.

Les médailles d'or jaune 9 carats que vont recevoir les joueurs sont des répliques exactes de celles remises à leurs coéquipiers à la fin de la saison 1967-68. Horne, Kennedy et les fils de Hince et Dowd recevront les distinctions à la mi-temps du match à domicile de City en Premier League contre Burnley samedi. Un match dans lequel Kevin De Bruyne porte le brassard de capitaine chez les Skyblues

L'ancien milieu de terrain Horne, qui a disputé cinq matches de championnat pour City cette saison-là, devenant le premier footballeur noir à remporter la Ligue anglaise de football, s'est dit ravi. "Quand la lettre est arrivée que j'allais recevoir cette médaille, j'étais absolument ravi. Ce fut une période fantastique, jouer avec certains des meilleurs joueurs de cette époque. Les familles de nous quatre sont si fières, vous ne pouvez pas le décrire. Je ne peux rêver mieux. Être reconnu, c'est génial. Nous avons eu beaucoup de chance de faire partie de cette équipe", a déclaré l'ancien joueur dont les propos sont relayé par le Daily Mail. 


 




 

Vos commentaires