En ce moment
 

Rester au PSG ou partir, "c'est une question de jours" dit Katoto à l'AFP

Rester au PSG ou partir, "c'est une question de jours" dit Katoto à l'AFP
L'attaquante du PSG Marie-Antoinette Katoto interviewée en marge du regroupement des Bleues à Clairefontaine, le 23 juin 2022 FRANCK FIFE
 
 

"Ma décision est prise, c'est une question de jours": l'attaquante vedette du Paris SG Marie-Antoinette Katoto, en fin de contrat en juin, assure avoir tranché la question de son avenir en club, sans dévoiler son choix, jeudi lors d'un entretien à l'AFP.

A propos de sa décision, l'avant-centre de 23 ans affirme: "C'est fini, c'est terminé depuis un moment, je suis tranquille".

Cela signifie-t-il qu'elle a décidé de quitter le PSG, dont elle est la meilleure buteuse de l'histoire? "Vous verrez", a-t-elle répondu en souriant, répétant seulement: "J'ai pris ma décision".

La section féminine parisienne a connu une saison difficile en dehors des terrains, l'agression encore non-élucidée de la milieu Kheira Hamraoui ayant entraîné de nombreuses secousses au sein du vestiaire. L'entraîneur Didier Ollé-Nicolle a été suspendu le 24 mai après des accusations de comportement inapproprié avec une jeune joueuse. Et le directeur sportif Leonardo, qui gérait aussi les féminines, a été récemment écarté.

Le président Nasser Al-Khelaïfi a annoncé mardi la création d'une direction sportive dédiée à la section féminine.

"Je pense que c'est une bonne chose pour eux-mêmes, le Paris Saint-Germain. Il le fallait, il y en avait besoin", affirme Katoto à ce sujet. "Après il va falloir du temps pour que tous les feux soient au vert. C'est un bon club, qui mérite beaucoup, j'espère qu'ils arriveront à avoir tout le mérite qui leur ait dû", a-t-elle prolongé.

A-t-elle discuté avec le président? "Ça m'arrive de temps en temps. On se connait depuis un moment, c'est un super président, qui donne le meilleur de lui-même à chaque fois. Il sait ce qu'il fait, il sait ce qu'il veut".

Mécontente des discussions entourant sa prolongation de contrat, "MAK" avait tapé du poing sur la table en avril, se disant en "total désaccord" avec le club lors d'un entretien avec l'AFP.

"Personnellement je ne me suis jamais cachée, j'ai toujours assumé bien que je ne parle pas beaucoup", a-t-elle commenté jeudi.

La joueuse née à Colombes (Hauts-de-Seine), au PSG depuis 2011, a inscrit 14 buts en 11 sélections depuis septembre et a terminé le Championnat de France comme meilleure buteuse, avec 18 unités.


 

Vos commentaires