En ce moment
 

Retour de Neymar, démission du président, sécurité: des hackers font trembler le FC Barcelone (photos)

Retour de Neymar, démission du président, sécurité: des hackers font trembler le FC Barcelone (photos)

La soirée du FC Barcelone fut pour le moins agitée. Le club espagnol a en effet été pris pour cible par des pirates informatiques. Il s'agit de la deuxième attaque de ce genre en trois ans.

C'est une attaque informatique saisissante dont a été victime le FC Barcelone hier soir. Plusieurs comptes du club, dans des langues différentes, ont été ciblés par le groupe de hackers OurMine, qui a déjà revendiqué l'opération. L'objectif de ces pirates serait de mettre en avant les failles de sécurité des réseaux sociaux de personnalités, entreprises ou clubs sportifs.

Mais hier soir, ces hackers se sont fait plaisir en diffusant une série de messages que le club aurait préféré ne jamais relayer. Un montage de Neymar a notamment été partagé, annonçant son retour au FC Barcelone. Sur le compte arabe, un message indiquant #bartomeuout exigeait donc le départ du président catalan.

Sur plusieurs comptes, OurMine a aussi diffusé un message justifiant son action. "Bonjour, nous sommes OurMine. Eh bien, c'est la seconde fois, le niveau de la sécurité informatique s'est amélioré mais n'est toujours pas à son top. Pour améliorer la sécurité de vos comptes, contactez-nous", a écrit le groupe.

Le club a finalement récupéré ses comptes et nettoyer sa timeline pour effacer les traces de ce piratage. "Les comptes Twitter du FC Barcelone ont été piratés et c’est pour cela que des messages n’ayant aucun lien avec notre club ont été publiés. Ils ont été supprimés et signalés. Les publications ont été effectuées depuis un outil destiné à l’analyse de données. Le FC Barcelone va mener une enquête de cyber-sécurité et vérifier toutes les plateformes tierces afin d’éviter ce type de problèmes et de garantir le meilleur service à ses socios et à ses supporteurs. Nous sommes désolés pour les malentendus que la situation a pu provoquer", a réagi le FC Barcelone.

Une mésaventure de plusieurs minutes qui aura fait le tour des réseaux sociaux ! 

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.


 

Vos commentaires