En ce moment
 

Romelu Lukaku et ses équipiers prêts à sacrifier une partie de leur salaire en cas d'arrêt de la Serie A

Romelu Lukaku et ses équipiers prêts à sacrifier une partie de leur salaire en cas d'arrêt de la Serie A
 

La Serie A n'est pas encore assurée de se terminer. La crise du coronavirus pourrait empêcher le bon déroulement de la fin de la saison, engendrant un drame financier pour les clubs. Après la Juventus, c'est le vestiaire de l'Inter Milan qui est prêt à faire un geste.

Comme la plupart des championnats européens, la Serie A est à l'arrêt. Le football italien cherche des solutions pour venir à bout de cette saison, mais jusqu'ici, rien n'a pu être fait pour s'assurer que ce soit le cas. Une situation qui plonge les clubs dans une situation financière plus que compliquée.

L'Inter Milan fait partie de ces clubs en perdition économique. Les investissements récents ont pesé sur les caisses, qui ne peuvent plus se remplir avec l'absence de matchs. Pour situer, sur l'année passée, l'Inter Milan a versé pas moins de 192 millions d'euros de salaires à ses joueurs, ce qui représente plus de la moitié du chiffre d'affaire, qui était alors de 370 millions d'euros. Les investissements récents, avec l'arrivée du coach le plus cher du championnat, notamment, risquent de compliquer encore la situation.

Pour aider leur club, les joueurs sont prêts à faire un geste conséquent. "Suite à des discussions constantes en cours entre le propriétaire du club Steven Zhang, le directeur sportif, l’entraîneur Conte et le capitaine Handanovic, compte tenu de la grave urgence sanitaire, il est apparu que l’entraîneur, le personnel technique et tous les joueurs se sont dits prêts à réduire leur rémunération pour le reste de la saison en cours. Des accords spécifiques et des accords individuels seront convenus lorsque les scénarios liés à la reprise ou non de la saison en cours seront mieux définis", annonce l'agence de presse italienne ANSA.

Cette économie serait dès lors de 40 millions d'euros, un montant évidemment non-négligeable dans le contexte actuel. Mais cette réduction ne serait acceptée qu'en cas de suspension définitive du championnat. 

 

Vos commentaires