En ce moment
 

Emiliano Sala: la FIFA met la pression sur Cardiff en le menaçant d'une interdiction de recrutement

Emiliano Sala: la FIFA met la pression sur Cardiff en le menaçant d'une interdiction de recrutement
©AFP

La Fifa a menacé Cardiff d'une interdiction de recrutement si le club gallois ne règle pas à Nantes dans un délai de 45 jours une première partie du transfert du joueur argentin Emiliano Sala, décédé en janvier, selon les détails d'une décision publiés lundi.

Cette interdiction de transferts, si elle venait à s'appliquer, empêcherait Cardiff de recruter pendant trois mercatos successifs, a précisé la Fifa.

Le club gallois a toutefois indiqué qu'il allait faire appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) de la décision de la Fifa, rendue fin septembre, l'obligeant à régler un premier versement de 6 des 17 millions d'euros du transfert. Ce recours sera alors suspensif et le dispensera de régler cette somme, dans l'attente d'une décision définitive du TAS.

Le 30 septembre, la Fifa avait donné raison au FC Nantes en ordonnant à Cardiff d'honorer le premier versement du transfert du joueur argentin décédé le 21 janvier en compagnie du pilote de l'avion qui les transportait vers son nouveau club.

Le délai de 45 jours pour effectuer le paiement court à partir du moment où Nantes a transmis à Cardiff ses coordonnées bancaires ou lorsque le club gallois a reçu les attendus de la décision.

Selon une source proche du dossier, les coordonnées bancaires du club nantais ont été transmises "au début du mois d'octobre", ce qui repousserait donc l'expiration du délai de paiement à la mi-novembre.

"Le club nantais attend que chacun respecte ses engagements, que les sommes qui lui sont dues lui soient versées", selon la même source.

Mais ce délai de 45 jours pour régler la somme sera suspendu dès lors que Cardiff fera appel devant le TAS, un recours "systématiquement suspensif", a indiqué la Fifa à l'AFP.

L'interdiction de recrutement ne s'appliquera au club gallois que si le TAS confirme son obligation de verser la somme à Nantes et que Cardiff ne règle pas la somme dans les temps. Elle sera levée dès lors que Cardif aura réglé la somme.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole de Cardiff a confirmé lundi que le club allait faire appel et qu'il avait désormais "jusqu'à la fin novembre pour présenter ses arguments au TAS".

Selon ce porte-parole, "la décision de la Fifa ainsi que les obligations qui en découlent -dont le paiement sous 45 jours- ont été suspendus", dans l'attente de la décision finale du TAS.

Vos commentaires