Un joueur libanais tué par une balle perdue lors d'un enterrement

Un joueur libanais tué par une balle perdue lors d'un enterrement
 
 

Mohamad Atwi, un footballeur libanais de renom, est décédé après avoir été touché par une balle perdue tirée en l'air lors des funérailles d'une des victimes de l'explosion au port de Beyrouth, a annoncé vendredi son club.

Le footballeur de 32 ans a joué comme milieu de terrain dans plusieurs clubs libanais dont, pendant près d'une décennie, les "Ansar" de Beyrouth qui ont remporté le championnat national à trois reprises. "C'est une triste journée pour le sport, une grande perte pour le football libanais", a écrit sur Facebook Waël Chehayeb, responsable du club Al-Akhaa al-Ahly dont faisait partie M. Atwi.

Le président de la Fédération libanaise de football, Hachem Haidar, a confirmé sa mort à l'AFP, rendant hommage à un "joueur courtois" et condamnant la circulation et l'usage "incontrôlés" des armes dans le pays. Les hommages ont afflué sur la toile pour louer le joueur, touché le mois dernier par une balle à la tête alors qu'il marchait dans une rue de Beyrouth.

Les premiers rapports indiquent qu'il a été atteint par une balle perdue tirée en l'air lors des funérailles, dans un quartier voisin, d'un des pompiers tués dans l'explosion meurtrière du 4 août au port de Beyrouth.  La famille de Mohamad Atwi a cependant exigé une enquête approfondie sur les circonstances de sa mort, pour laquelle aucune arrestation n'a encore eu lieu.

Au Liban, les tirs en l'air lors des célébrations ou des funérailles demeurent monnaie courante malgré les blessures récurrentes, certaines fatales, causées par les balles perdues.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.




 

Vos commentaires