En ce moment
 

Une arnaque évitée de peu à Anderlecht: ce joueur congolais était en fait 5 ans plus vieux qu'annoncé

Une arnaque évitée de peu à Anderlecht: ce joueur congolais était en fait 5 ans plus vieux qu'annoncé

Histoire incroyable au Congo. Elia Meschack, qui avait été testé à Anderlecht l'été dernier, risque une suspension de plusieurs mois. En cause: un mensonge sur son âge, qui pourrait coûter cher à son club actuel.

Elia Meschack est aujourd'hui un joueur des Young Boys de Berne. Mais l'avenir de ce Congolais est loin d'être rose, alors que la FIFA envisage de le condamner plusieurs mois pour avoir falsifié son âge. L'histoire est rocambolesque et débute en février dernier.

Testé par Anderlecht l'été passé, Elie Meschack décide de faire faux bond au club bruxellois au dernier moment. Alors qu'il devait s'engager définitivement au club, il prend finalement la direction des Young Boys de Berne, où il signe un contrat en février 2020. Mais ce transfert a fait enrager le TP Mazembe, club qui avait accueilli Meschack en 2016. Le club affirmait que le joueur n'était pas libre et n'avait dès lors pas le droit de signer ailleurs. Une plainte a alors été déposée auprès de la FIFA.

La Dernière Heure explique que le joueur a fondé sa stratégie de défense sur sa date de naissance, en affirmant être né en 1997. Le TP Mazembe, de son côté, déclare qu'il est né en 1996. Si tel était le cas, Meschack n'avait pas le droit, en 2014, de s'engager pour plus de 3 ans en faveur du TP Mazembe.

Mais un nouvel élément donne tort à toutes les parties. La première licence du joueur a été retrouvée et indique une naissance... en 1992, soit 5 ans plus tôt qu'annoncé par le joueur. Ce dernier aurait aujourd'hui 28 ans. La FIFA pourrait dès lors le suspendre de 4 à 6 mois et priver les Young Boys de transferts pendant deux ans, ayant transféré un joueur ne respectant pas les règles élémentaires du football.

Affaire à suivre !


 

Vos commentaires