Une condition physique qui inquiète: Moise Kean monte au jeu et se fait remplacer 18 minutes plus tard (vidéos)

Une condition physique qui inquiète: Moise Kean monte au jeu et se fait remplacer 18 minutes plus tard (vidéos)
 
 

Everton a beau avoir obtenu un point face à Manchester United, tout n'est pas positif pour les Toffees. Le club doit composer avec un Moise Kean totalement hors-forme. Le prouve la scène surréaliste vécue hier, lorsque l'Italien a dû être remplacé... 18 minutes après sa montée au jeu.

L'ancien joueur de la Juventus a signé à Everton l'été dernier, s'offrant un joli contrat de cinq ans avec l'ambition de prouver qu'il pouvait exploiter pleinement son potentiel. Jusqu'ici, ça n'a pas été le cas, le joueur de 19 ans n'ayant disputé que 12 rencontres pour une passe décisive.

Ce qu'il s'est passé hier face à Manchester United fait naître de sérieux doutes sur la condition physique de l'attaquant. Moise Kean est monté au jeu à la 70ème minute, alors que son équipe menait 0-1. L'égalisation tombera sept minutes plus tard. A peine 13 minutes après son entrée, l'Italien est filmé en train de se chercher un second souffle, alors que ses équipiers, qui attendaient le corner, semblaient en pleine forme.

Le coach, devant ce manque criant de rythme, a décidé de procéder à un changement à la 88ème minute, sortant Moise Kean pour offrir du temps de jeu à Oumar Niasse. Une humiliation pour Kean, qui a immédiatement pris la direction du tunnel. Certains craignaient une blessure, mais il n'en est rien.

"Il souffrait, ne parvenait pas à entrer dans le match", a précisé Duncan Ferguson, le coach d'Everton, en interview, affirmant qu'il n'y avait aucun pépin physique chez son joueur. "Je me suis dit qu'il fallait faire monter un joueur capable d'être immédiatement dans le coup. Je voulais gagner un peu de temps".

Cette scène est inquiétante, tant le joueur de 19 ans semblait hors-forme. Reste à espérer que cela soit rapidement corrigé. 

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.




 

Vos commentaires