Accueil Sport Football

Julie Biesmans a confiance en "un noyau plus large et de meilleure qualité" qu'auparavant

À l'approche de la rencontre de préparation entre les Red Flames et l'Autriche, vendredi soir à Vienne, Julie Biesmans veut profiter de tels matchs pour expérimenter et progresser.

Il faudra composer avec une équipe inédite, en l'absence des habituelles titulaires en défense centrale, ou de la capitaine Tessa Wullaert aux avant-postes. "Il manque beaucoup de joueuses, en effet. Mais nous avons un noyau plus large et de meilleure qualité qu'avant, et d'autres filles peuvent combler les trous", a fait remarquer la milieu de terrain du PSV Eindhoven, citée jeudi par sa fédération. "C'est à elles de se montrer."

Les Red Flames s'étaient inclinées l'été dernier contre l'Autriche (0-1), en match de préparation aussi, en vue de l'Euro. "C'est une bonne équipe, rapide, difficile à jouer. Elle fait preuve d'organisation, et se montre très efficace en contre-attaque. Nous devons rester alertes, ce seront les détails qui feront la différence."

Respectueuse de l'adversaire, Biesmans ne veut pas pour autant que la Belgique soit timide. "Nous ne devons pas nous sous-estimer non plus. Nous sommes d'un niveau similaire, nous pouvons même être meilleures." Après une séance d'entraînement collectif sur le sol autrichien, jeudi matin, l'ancienne joueuse du Standard a assuré que l'équipe était prête à prendre sa revanche.

Après l'Autriche, les Red Flames reviendront en Belgique pour y recevoir la Slovénie, lors d'un autre match de préparation mardi soir à Louvain.

À lire aussi

Sélectionné pour vous