Le permis du nouveau stade du Standard "pas autorisé" par le SPW Territoire

Le permis du nouveau stade du Standard
 
 

(Belga) Le Standard devra encore attendre avant d'entamer les travaux de son nouveau stade. En effet, le fonctionnaire-délégué du Service Public Wallon du Territoire n'a pas autorisé le permis intégré remis par le club, a rapporté mercredi La Dernière Heure.

Selon La Dernière Heure, le club liégeois doit apporter des modifications à son dossier en ce qui concerne les parkings mais aussi au niveau technique avec la gestion des eaux ou encore la sécurité dans les tribunes. Le permis remis par le Standard est un permis intégré "qui comprend donc une autorisation d'exploiter, un permis d'environnement, une autorisation d'urbanisme et une autorisation socio-économique", a écrit la DH. Il y a quelques mois, le club liégeois avait mis fin à son leasing avec l'agence de développement économique de la province de Liège (SPI) pour devenir propriétaire de son stade pour le revendre à l'Immobilière Standard de Liège, créée par Bruno Venanzi, le président du club. Cette transaction devait permettre au Standard de faciliter la rénovation de son stade mais Venanzi cherchait encore des fonds et a obtenu l'aide d'Axel Witsel, Marouane Fellaini, Michel Preud'homme mais aussi de François Fornieri. Lundi, l'homme d'affaire liégeois a intégré l'actionnariat du club et est devenu coadministrateur délégué des 'Rouches'. L'objectif du Standard est de créer un pôle autour du stade avec des bureaux, de l'Horeca, une zone commerciale et une zone de loisirs. De plus, le stade de Sclessin passerait de de 28.700 à plus de 32.000 places. (Belga)




 

Vos commentaires