En ce moment
 

Bruges affronte l'ogre parisien: six raisons de croire en un exploit

Face à l'ogre parisien, Bruges a six raisons de croire en un exploit
 
 

A quelques heures de leur entrée en lice dans la compétition, les Brugeois vont être opposés à une machine de guerre ce mercredi soir face au PSG. Bien que l’affiche semble disproportionnée sur papier, il existe des motifs d’espoir pour les hommes de Philippe Clement.

Une débâcle synonyme de remise en question

 Juste avant la trêve internationale, les Flandriens ont pris une véritable leçon de football des œuvres de La Gantoise (6-1 !). Alors que l’on aurait pu imaginer qu’elle sème le doute dans le chef des joueurs et de la direction, elle aura permis à celle-ci d’opérer certains réajustements.

Pas moins de 4 joueurs (Hendry, Izquierdo, Maouassa et Nusa) sont arrivés lors du dernier jour du mercato. Ces mouvements auront le mérite d’apporter davantage de concurrence et peut-être aussi plus de solidité dans le secteur défensif qui en avait grandement besoin.

Bruges a retrouvé son public

Battu lors de ses deux premiers matchs de championnat à domicile la saison dernière, le Club se montre invincible cette saison à la maison (3 succès et 2 partages). L’appui de son 12ème homme a donc déjà été déterminant et il pourrait être un atout primordial pour lutter face à cette armada offensive adverse. Lang, par exemple, est resté en Belgique cette saison pour évoluer devant son public (la saison dernière, l'essentiel des rencontres se déroulaient à huis clos).

Un groupe capable d’exploits 

Ces trois dernières saisons, les Flandriens ont réussi à tenir tête aux grosses cylindrées européennes. En 2018, les hommes d’Ivan Leko ont partagé face à l’Atletico et Dortmund alors qu’un an plus tard, le Club a longtemps mené au Real Madrid avant d’obtenir finalement un match nul : 2-2 !

Lors de sa dernière confrontation face aux Parisiens, il a même fait jeu égal avec son adversaire mais il s’est tout de même incliné 1-0 malgré un penalty raté de Diagne.

Des incertitudes dans l’effectif parisien ? 

Sorti blessé avec l’Equipe de France, Presnel Kimpembe a disputé 78 minutes ce samedi mais il semble à bout de souffle. Il devrait cependant être en mesure de tenir sa place ce mercredi. En revanche, malgré l’arrivée de Wijnaldum, Pochettino va devoir quelque peu bricoler ce mercredi puisque Verratti est blessé alors que Gueye est suspendu.

De plus, l’expérimenté Sergio Ramos a rechuté et ne sera pas prêt non plus pour débuter cette rencontre Enfin, Paredes, Messi, Di Maria et Neymar sont revenus tard de leur sélection et ne se sont donc pas beaucoup entraînés avec leurs équipiers en club

Un secteur défensif parfois friable

2 buts encaissés contre Strasbourg, 2 buts encaissés aussi face à Reims, cela fait tâche pour une équipe censée survoler son championnat. Malgré les quelques lacunes affichées lors de ces 2 rencontres, les Parisiens ont rectifié le tir lors de leurs 2 derniers matchs et sont parvenus à tenir le zéro derrière. Il n’empêche, le PSG fait parfois preuve de suffisance lorsqu’il affronte un adversaire qui lui est inférieur  

Un trio magique en manque de repère

Mbappe-Messi-Neymar, C’est sans doute le plus beau trio actuel sur la planète foot. Le hic, c’est qu’il n’a pas encore pu être testé et il est difficile de savoir si les 3 hommes seront complémentaires dès ce mercredi au Jan Breydelstadion. Pour rappel, la France faisait figure de favorite du dernier Euro grâce à son trident Mbappe-Griezmann-Benzema mais au final, ces 3 joueurs n’ont pas répondu aux attentes. La mayonnaise va-t-elle prendre avec la MNM ?

La Belgique bête noire de Pochettino

Le tacticien argentin a connu de belles épopées européennes avec Tottenham mais il a aussi concédé quelques échecs chez les Spurs. C’est notamment le cas lorsqu’il se rendait chez une équipe belge. Il n’a d’ailleurs jamais gagné un match en Belgique. Pire encore, il a même dû essuyer 2 revers lors de ces 2 déplacements (que ce soit à Anderlecht, 2-1 en Europa League saison 2015-2016 et à La Gantoise 1-0 en 2016-2017).


 




 

Vos commentaires