Bruges à quelques centimètres de l'exploit: le tir de De Ketelaere s'écrase sur la barre transversale à la 92e minute (vidéo)

 
 

La Lazio s'invite dans le Top 16 de la Ligue des champions pour la première fois depuis 20 ans mais que les Romains ont souffert mardi pour décrocher le point qui leur manquait face au Club Bruges (2-2), passé tout près de l'exploit à dix contre onze!

Les Belges, qui pouvaient se qualifier en cas de victoire, y ont cru jusqu'au bout grâce à l'égalisation inespérée à un quart d'heure de la fin, sur une tête puissante de Vanaken (76e). Mais leurs rêves de huitièmes de finale se sont fracassés sur la barre transversale du gardien de la Lazio Reina, sur l'ultime occasion de Charles De Ketelaere (90+2e)!

La Lazio, avec un score de 2-1 acquis depuis la demi-heure de jeu grâce à Immobile sur penalty (27e) et à onze contre dix depuis la fin de la première mi-temps après le deuxième carton jaune de Sobol (39e), semblait pourtant avoir sa qualification bien en poche jusqu'à ce dernier quart d'heure traversé de multiples frissons.

De quoi regretter les balles de 3-1 manquées avant cela par Correa et Immobile.

Cette qualification au forceps est un peu à l'image de l'équipe de Simone Inzaghi, pas forcément flamboyante mais solide, combative: elle est d'ailleurs la seule équipe italienne invaincue en phase de poules (2 victoires, 4 nuls).

Parcours pas simple 

Cette qualification la ramène parmi les seize meilleurs clubs du continent pour la première fois depuis la saison 2000/2001. Il s'agissait alors d'une deuxième phase de groupes qui avait été fatale aux Romains, pour lesquels Simone Inzaghi jouait alors.

Elle conclut un parcours pas forcément simple, compliqué par de nombreuses absences, notamment celle de son attaquant vedette Ciro Immobile pour les déplacements à Bruges (1-1) et Saint-Pétersbourg contre le Zenit (1-1).

Essentiel depuis son retour, il a encore marqué un but qui vaut cher, celui qui aura remis les Laziali dans le match alors qu'ils avaient les jambes un peu coupées.

Car les "Blauw en zwart", en orange mardi soir, étaient déjà bien revenus dans le match à ce moment-là, grâce à leur capitaine Vormer (15e), rapide sur un ballon relâché par Reina. Egalisation express après l'ouverture du score romaine de Joaquin Correa (12e), également sur un tir repoussé par le gardien Mignolet.

A 2-1, avec l'exclusion logique de Sobol, pour un deuxième carton jaune (39e), la Lazio semblait alors avoir match gagné, mais c'était sans compter sur la formidable fin de match des Belges, qui tenteront de se consoler en Ligue Europa.

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce mardi 8 décembre ?




 

Vos commentaires