En ce moment
 

C1 dames: le Paris SG ramène un succès d'Islande pour son entrée

C1 dames: le Paris SG ramène un succès d'Islande pour son entrée
La joie des joueuses du Paris Saint-Germain, après un but marqué contre son camp par la Lyonnaise Wendie Renard, lors du quart de finale de la Ligue des Champions, le 18 avril 2021 au Groupama StadiuJEFF PACHOUD
 
 

Les Parisiennes ont débuté leur Ligue des champions par une victoire 2-0 mercredi en Islande face à Breidablik, club des environs de Reykjavik, et s'emparent de la tête du groupe B.

Sur une pelouse synthétique et par une température de 5 degrés, les Parisiennes, championnes de France en titre et demi-finalistes de la dernière édition de la C1, se sont imposées grâce à Léa Khelifi (17e) et Grace Geyoro (89e), mais ont parfois souffert.

Parfaitement servie par un centre de Sakina Karchaoui, Khelifi a inscrit son premier but en Ligue des champions. Préférée à l'Allemande Sara Däbritz, la jeune milieu de 22 ans, prêtée la saison dernière à Dijon, a parfaitement mis à profit sa titularisation.

Alignée à la place de la Canadienne Stéphanie Labbé, la gardienne Barbora Votikova s'est également mise en évidence en repoussant, telle une gardienne de handball, une frappe d'Agla Maria Albertsdottir (25e).

La gardienne islandaise Telma Ivarsdottir a imité son homologue juste avant la pause en détournant du pied une frappe croisée de Kadidiatou Diani (41e).

Face à des Islandaises accrocheuses, les Parisiennes ont parfois manqué de justesse ou de réussite, à l'image du poteau trouvé par Marie-Antoinette Katoto (56e) ou de Grace Geyoro (74e) et Kadidiatou Diani (81e) mises en échec par Ivarsdottir.

C'est finalement Geyoro qui a soulagé les Parisiennes en fin de match d'une frappe croisée puissante (89e).

Après ce voyage lointain, les joueuses du PSG recevront les Ukrainiennes de Kharkiv, mercredi prochain au stade Jean Bouin. Elles enchaîneront avec une double confrontation face au Real Madrid, vainqueur plus tôt dans la soirée des Ukrainiennes 1-0 à Kharkiv.

Les Parisiennes, sacrées championnes de France en juin après 14 ans d'hégémonie lyonnaise, ont été finalistes de la C1 en 2015 et 2017, et avaient atteint les demi-finales la saison dernière, battues par le futur vainqueur, le FC Barcelone.


 




 

Vos commentaires