En ce moment
 

C1 féminine: "Garder notre domination", revendique Cascarino (Lyon)

C1 féminine: "Garder notre domination", revendique Cascarino (Lyon)
L'attaquante française de Lyon Delphine Cascarino (g.) et la défenseuse française du Paris Saint-Germain Sakina Karchaoui (d.) lors de la demi-finale retour de Ligue des champions féminines entre le FRANCK FIFE
 
 

Après une saison 2020/2021 ratée, l'attaquante Delphine Cascarino évoque pour l'AFP l'esprit "de reconquête" qui anime les Lyonnaises avant la finale de Ligue des champions féminine samedi contre Barcelone (19h00), où l'OL, septuple champion d'Europe, compte rétablir sa "domination" historique face aux tenantes du titre.

Q: Comment jugez-vous cette saison de la renaissance de l'Olympique lyonnais ?

R: "Nous étions déçues de n'avoir rien gagné la saison passée. Ce n'était pas dans nos habitudes. Nous sommes un peu en mode reconquête. En championnat, nous sommes sur la bonne voie avec cinq points d'avance sur le PSG. C'est bien parti avant les deux derniers matches au cours desquels nous devons réaliser un sans faute pour gagner le titre".

Q: Comment vivez-vous cette fin de saison avec l'Euro en perspective ?

R: "Je ne pense pas encore trop à l'Euro car nous avons encore des objectifs importants avec le club et je suis concentrée sur eux. Si tout va bien en club, ça nous préparera bien à l'Euro, forcément".

Q: Quel bilan tirez-vous de votre saison, à titre personnel ?

R: "Il y a eu des hauts et des bas mais je vais tout faire pour la terminer de la meilleure des manières et je vais tout faire pour aider mon équipe".

Q : Quel regard portez-vous sur le parcours en Ligue des champions de l'OL cette saison ?

R: "C'est un beau parcours qui n'a pas été facile. Nous sommes tombées sur de bonnes équipes. Je pense notamment à la Juventus Turin et le PSG mais aussi Levante, le club espagnol que nous avons affronté au tour préliminaire. C'était une équipe très accrocheuse, surtout chez elle. On voit que les autres pays progressent, l'Espagne notamment avec Barcelone, tenant du titre en Ligue des champions. C'est plutôt positif pour le football féminin. Maintenant, nous affrontons une grosse équipe de Barcelone en finale et ce parcours prouve déjà que l'OL est encore là. Nous allons tout faire pour gagner".

Q: Ce niveau qui progresse, cela valorise donc votre parcours ?

R: "Il n'y a plus de petites équipes. Tous les clubs travaillent énormément et ça se voit sur le terrain. Tant mieux pour nous et cela nous pousse à travailler davantage pour pouvoir garder notre domination et performer encore en Europe."

Q: Comment jugez-vous cette équipe de Barcelone ?

R: "Ce n'est plus la même équipe contre qui nous avions joué en 2019 en finale (victoire de Lyon, 4-0). Il y a beaucoup de joueuses qui étaient présentes mais elles ont grandi, ont évolué positivement et du coup, c'est une grande équipe avec des joueuses qui savent jouer au ballon et qui ont créé une osmose. On voit qu'elles sont en train de monter. Nous avons aussi connu cette osmose. Nous essayons de la retrouver et j'espère que nous appliquerons notre meilleur football en finale face à elles".

Propos recueillis par François-Jean TIXIER


 

Vos commentaires