En ce moment
 

C1: L'AC Milan, emmené par un Giroud de gala, retrouve les 8e de finale

C1: L'AC Milan, emmené par un Giroud de gala, retrouve les 8e de finale
L'attaquant français de Milan AC célèbre son premier but contre Salzbourg, lors de la victoire de son équipe synonyme de qualification pour les 8e de finale de la Ligue des champions, le 2 novembre 2MIGUEL MEDINA
 
 

Un match nul suffisait à leur bonheur. C'est par une large victoire (4-0) contre Salzbourg, et avec la manière que l'AC Milan s'est qualifié mercredi pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, grâce à un Olivier Giroud étincelant, auteur d'un doublé et de deux passes décisives.

C'est la première fois depuis la saison 2013/14 que le club italien le plus titré en C1 (sept sacres) atteint ce stade.

Les Milanais finissent logiquement deuxièmes de leur groupe E, derrière Chelsea qui avait remporté leurs deux confrontations. Salzbourg, auteur malgré tout d'un bon match, poursuivra son aventure européenne en Ligue Europa.

Dans un stade San Siro chauffé à blanc, les Milanais se sont montré dangereux dès la 3e minute, quand une frappe croisée de Théo Hernandez, omniprésent, a touché le poteau.

La jeune équipe de Salzbourg, très entreprenante et sans complexe, aura donné du fil à retordre aux Rossoneri pendant toute la première période par son pressing généreux, mettant à mal une défense centrale milanaise à la peine, à l'image de Simon Kjaer.

Les Autrichiens se sont ainsi créé plusieurs situations dangereuses comme sur une frappe de Kjaergaard (10e), un tir en pivot d'Adamu (17e) ou une tentative de Susic (38e) détournée par Tatarusanu.

Les Rossoneri ont toutefois réussi à ouvrir la marque sur corner, d'une tête puissante de Giroud (14e). L'attaquant français a bien cru avoir réalisé le doublé à la 26e, mais il a finalement été signalé en position de hors-jeu.

- Les Français à leur avantage -

Dès le retour des vestiaires, les Milanais se sont mis définitivement à l'abri: sur un long centre de Rebic, Giroud au deuxième poteau a adressé une belle remise de la tête à Krunic qui a trompé le gardien autrichien d'une tête au ras du poteau (47e).

Le même Giroud a repris ensuite à bout portant un ballon mal dégagé de la défense adverse sur un centre du très remuant Leao (57e), lequel a manqué d'alourdir la marque à la 66e, sa frappe venant s'écraser sur la barre transversale.

En toute fin de rencontre, Giroud a lancé Junior Messias pour tromper Kohn d'une frappe enroulée (90+1).

Outre la qualification de leur équipe, les trois Français de l'AC Milan se sont montré à leur avantage: doublé de Giroud, également double passeur décisif, un match plein d'intensité et de justesse de Théo Hernandez, et un Pierre Kalulu à la fois décisif en défense (10e) et n'hésitant pas à se signaler aux avant-postes.

"C'est top pour la confiance, c'est bien pour l'équipe. C'était surtout un match très important et c'est bien d'être là sur les rendez-vous importants", a réagi Giroud après la rencontre au micro de Canal+.

Interrogé sur sa possible sélection dans la liste de Didier Deschamps pour le Qatar, qui sera dévoilée le 9 novembre, l'attaquant a répondu: "On verra, c'est pas moi qui décide".

Après le titre de champion d'Italie en mai, le premier depuis 2011, le retour de l'AC Milan parmi les seize meilleures équipes d'Europe confirme le redressement du club tombé dans l'anonymat au cours de la décennie 2010.


 

Vos commentaires