En ce moment
 

C1: Lukaku tire Chelsea du piège du Zenit

C1: Lukaku tire Chelsea du piège du Zenit
Romelu Lukaku marque de la tête l'unique but de la victoire de Chelsea face au Zenit St-Pétersbourg à Stamford Bridge, le 14 septembre 2021 DANIEL LEAL-OLIVAS
 
 

Grâce à une tête placée de Romelu Lukaku, Chelsea, a entamé victorieusement la défense de son titre en battant les Russes du Zenit Saint-Pétersbourg (1-0), mardi, pour la première journée du groupe H.

Ces trois points sont d'autant plus importants que la prochaine journée emmènera les Blues à Turin pour défier la Juventus qui s'est imposée en Suède, à Malmö (3-0).

Les Londoniens butaient depuis plus d'une heure quand, sur un centre parfait de Cesar Azpilicueta, le Belge a profité de son 1,91 m pour reprendre le ballon de la tête et placer une déviation dosée le long du poteau de Stanislav Kritsyuk (1-0, 69e).

A ce moment-là, les supporters des Blues commençaient vraiment à se demander comment Chelsea allait se tirer des griffes du club russe, bien organisé et discipliné.

Manifestement venu pour jouer le 0-0, le Zenit n'avait jusque là rien montré offensivement, mais avait parfaitement annihilé les velléités adverses.

Organisés dans leur 3-4-3 habituel, les hommes de Thomas Tuchel ont semblé manquer de vitesse et de spontanéité, ou parfois de détermination, craignant peut-être les contres de leurs adversaires.

En tout début de seconde période, l'Allemand Antonio Rüdiger avait bien tenté de sonner la charge en partant de son camp pour un rush achevé par une frappe dévissée qui avait tiré le stade de la torpeur dans laquelle le faux-rythme du match l'avait plongé (49e).

Si le bilan du match sera, au delà de la victoire, forcément un peu mitigé, ce quatrième but en quatre match depuis son arrivée de Lukaku souligne encore à quel point ce recrutement peut changer la donne.

Même après l'ouverture du score, Chelsea a peiné à mettre son adversaire hors de position, s'en remettant à des initiatives personnelles, comme le beau mouvement de Marcos Alonso dans la surface adverse, là encore gâché par une frappe imprécise (79e).

Lukaku a aussi été tout près de doubler la mise dans le temps additionnel, dans une percée solitaire (90e+4).

Mais Chelsea pourra aussi méditer sur sa grosse frayeur quelques secondes plus tard, quand il n'a manqué que quelques centimètres à Artem Dzyuba pour égaliser sur un centre de Sardar Azmoun (80e).

Au final, la victoire 1-0 est assez logique et rappellera les scores fétiches de la saison passée, y compris en finale contre Manchester City, mais les Blues devront faire mieux dans le contenu pour espérer pareille épopée.


 




 

Vos commentaires