Frédéric Gounongbe: "Avec Mbappé, on ne sait jamais sur quel pied danser ! "

Frédéric Gounongbe:
 
 

Bayern Munich – PSG : « Avec Mbappé, on ne sait jamais sur quel pied danser ! »

Soit il sort sa tenue de gala comme lors de sa soirée barcelonaise en 8e de finale aller de la Ligue des Champions avec cette victoire 1-4 ponctuée d’un triplé de toute beauté. Soit c’est le Mbappé qui se cherche et ne sait comment manœuvrer face à des blocs bas bien organisés comme celui de Lille ce week-end, celui de Nantes le week-end d’avant ou celui de Monaco courant février. Alors oui il est peut-être lassé des critiques mais elles sont souvent adressées aux grands joueurs comme l’a aussi rappelé Zidane interrogé sur ce sujet cette semaine. Il ne peut pas revendiquer ce statut sans tolérer le revers de la médaille. N’accepte pas l’éloge si tu ne supportes pas la critique.

Et puis il y a le timing qui interroge. Se dire lassé des critiques qu’il reçoit en France en se sentant plus exposé car il joue dans un club français, alors qu’il tarde à prolonger son contrat au PSG me laisse perplexe. Ne serait-il pas en train de se trouver des excuses pour partir du PSG et rejoindre le Real ? Affaire à suivre…

Bayern Munich – PSG : « Le Bayern ne repose pas que sur une individualité. »

Ces dernières années lorsque le Bayern est impliqué dans une compétition, il est le principal favori. Alors oui, l’absence de Lewandowski est un gros coup dur pour le collectif bavarois pour plusieurs raisons. La première est que le Bayern ne sait pas ce qu’est de jouer sans son numéro 9 polonais. En effet, sur ses 7 saisons au Bayern, il n’a raté que 7 matchs sur blessure. De quoi rendre jaloux les dirigeants du PSG qui doivent composer avec un Neymar qui, lorsqu’il n’est pas blessé, se retrouve stupidement suspendu (cfr match vs Lille).

La seconde est qu’il s’agit incontestablement du meilleur joueur du Bayern depuis des années et qu’il n’est jamais facile de remplacer son maillon fort.

La troisième raison de s’inquiéter est justement dans son remplacement. Le Bayern a recruté cet été Éric Maxim Choupo Moting comme substitut à Lewandowski. Le raisonnement de la direction du club allemand est compréhensible à savoir qu’il leur fallait un attaquant de pointe acceptant de s'asseoir sur le banc. Difficile avec ces conditions d’attirer un attaquant de premier plan.

Mais s' il existe autant de raisons de s’inquiéter, il en existe tout autant pour ne pas s’inquiéter! La force de ce Bayern ne repose pas sur une individualité. Ils l’ont d’ailleurs prouvé ce week-end avec cette belle victoire 0-1 face à son principal concurrent le RB Leipzig sans Lewandowski. Cette victoire leur permet de se créer un confortable matelas de 7 points d’avance à la tête de la Bundesliga. Fort de cette avance, ils vont pouvoir se concentrer sur la Ligue des Champions sans perdre trop d’énergie en championnat.




 

Vos commentaires