L'euphorie pour Bruges en Ligue des champions: De Ketelaere inscrit un but dans les derniers instants du match (vidéo)

 
 

Le Club de Bruges est venu s'imposer 1-2 chez les champions de Russie du Zénith Saint-Pétersbourg, mardi soir en match d'ouverture du groupe F de la Ligue des Champions de football. Dennis (63e) et De Ketelaere (90e+3) ont marqué les buts brugeois. L'autre match du groupe oppose la Lazio Rome au Borussia Dortmund à 21h00.

Dans un stade Krestovski qui était rempli de spectateurs à environ un tiers de sa capacité, Philippe Clement était contraint de remplacer Simon Mignolet, Odilon Kossounou et Michael Krmencik tous trois testés positifs au coronavirus et absents. Simon Deli manquait aussi à l'appel en raison de sa suspension. Le choix d'Ethan Horvath, Fede Ricca et Charles De Ketelaere comme titulaires ne désorganisa pas le bon équilibre du onze brugeois. Le Zénith fut incapable de trouver des solutions en attaque en première mi-temps. Au fil des minutes, le Club prit confiance sans toutefois appuyer ses actions. Saint-Pétersbourg laissait visiblement venir espérant ainsi disposer de plus d'espace pour repartir en contre. Bruges se créa la première réelle occasion. La reprise de la tête de Vanaken, sur un centre de Vormer, obligea Kerzhakov à s'envoler (40e). La seule menace russe survint via la tête de Lovren (44e) à la conclusion d'un coup de coin. A la reprise, Saint-Pétersbourg prit davantage d'initiatives en profondeur et tenta d'accélérer. S'en suivit plusieurs actions : un tir non cadré de Driussi (48e), une intervention indispensable de Ricca devant Azmoun (59e) ou encore une tête puissante de l'Iranien qui manqua encore le cadre (60e). Calme et solidaire, le Club trouva l'ouverture un peu contre le cours du jeu. Dennis mettait fin à un cafouillage dans le petit rectangle russe (0-1, 63e), après deux tirs contrés de De Ketelaere alors que le ballon avait failli quitter les limites du terrain. N'ayant plus d'autre choix, le Zénith repartit de l'avant. Karavaev manqua une première très belle possibilité (65e), imité cinq minutes plus tard par Driussi seul face au but. Mais ce ne fut que partie remise. Une superbe frappe tendue de Lovren, esseulé à 25 mètres, expédiait le ballon sur le poteau brugeois avant de ricocher sur le dos de l'infortuné Horvath et de finir sa course au fond des filets (1-1, 74e). Le substitut de Mignolet se reprenait en sauvant une déviation de Dzyuba (79e) et un envoi de Wendel détourné par Rits (89e). Alors que la partage se dessinait, Bruges mettait à profit un ultime contre dans le temps additionnel via De Ketelaere (1-2, 90e+3). Le Club de Bruges devient la première équipe belge de ne pas rentrer bredouille de son déplacement dans l'ancienne capitale des tsars. Le Zénith restait sur sept succès sur sa pelouse face à des formations belges. Bruges, qui avec 3 points en compte déjà autant que la saison dernière après six rencontres, jouera son 2e match de Ligue des Champions dès mercredi prochain (28 octobre à 21h00) à domicile face à la Lazio Rome.

Ligue des champions: résultats et classements

COVID 19 BELGIQUE: où en est l'épidémie ce mardi 20 octobre ?




 

Vos commentaires