En ce moment
 

Ligue des Champions: Dries Mertens et Naples devront patienter pour assurer leur qualification

Ligue des Champions: Dries Mertens et Naples devront patienter pour assurer leur qualification
©Belga

Dominateur mais maladroit, Naples n'a pris qu'un point mardi à domicile face au RB Salzbourg (1-1) et devra attendre au moins la prochaine journée pour assurer sa qualification pour les 8e de finale de la Ligue des Champions.

Avec ce match nul et la victoire de Liverpool face à Genk dans l'autre match, les Italiens se retrouvent deuxièmes du groupe E à une longueur du tenant du titre. Mais ils conservent quatre longueurs de marge sur Salzbourg, ce qui les laissent en position très favorable pour la qualification.

Alors qu'ils traversent une période compliquée en championnat, avec une triste 7e place et seulement deux points pris lors des trois dernières journées, les hommes de Carlo Ancelotti espéraient se rassurer en Ligue des Champions.

Ils l'ont fait en partie, avec une prestation assez aboutie mais marquée par un considérable gâchis offensif.

Si l'attaque a pêché, tout a commencé pourtant par une grossière erreur de défense, puisque Koulibaly a offert à Salzbourg la possibilité d'ouvrir le score avec un tacle malvenu et mal exécuté en pleine surface sur Hwang.

Penalty, transformé par Haaland (1-0, 11e), pour le septième but déjà cette saison en Ligue des Champions du jeune géant norvégien (19 ans, 1m91).

Malgré le potentiel offensif redouté des Autrichiens, la suite a très largement été napolitaine, avec une quantité invraisemblable d'occasions laissées en route, un peu par malchance et beaucoup par maladresse.

Les joueurs d'Ancelotti ont touché un poteau par Callejon (13e) et une barre par Insigne (73e). Et ils ont frappé près de 20 fois, plus souvent au-dessus ou à côté que dans le cadre.

Ancelotti a tout essayé, d'abord avec un duo de petits formats - Mertens-Lozano -, puis avec un tandem de grandes carcasses - Milik-Llorente.

Au bout du compte, ses attaquants n'ont trouvé la cible qu'une seule fois, sur un tir tendu de Lozano juste avant la pause (1-1, 44e), le Mexicain inscrivant sur le coup son premier but au stade San Paolo.

Naples est donc tout proche des 8e de finale mais n'a pas trouvé la victoire qui lui aurait permis de sortir de la grisaille.

En début de semaine, le président Aurelio De Laurentiis a envoyé l'équipe au vert pour toute la semaine. La punition continue et elle n'est même pas adoucie par trois points et une qualification.

Vos commentaires