Ligue des champions: le FC Barcelone se fait peur contre le Dynamo Kiev (vidéo)

 
 

Barcelone a poursuivi non sans mal son sans-faute après son succès (2-1) face au Dynamo Kiev grâce notamment à un Ansu Fati XXL.

Hésitant mais dominateur, le FC Barcelone de Lionel Messi, sur la lancée de ses deux beaux succès contre Ferencvaros (5-1) et la Juventus de Turin (2-0), a timidement battu 2-1 un Dynamo Kiev décimé mercredi en Ligue des champions, et reste premier du groupe G.

Trois buts, trois penaltys: mercredi soir, le capitaine blaugrana Lionel Messi (33 ans) est devenu le premier joueur de l'histoire de la Ligue des champions à marquer un penalty à chacun des trois premiers matches de la phase de poules, pour permettre au Barça, à l'arrêt en Liga, de confirmer sa bonne forme en Europe.

Critiqué pour son manque de buts depuis le début de la saison, Messi a quelque peu dissipé les doutes mercredi: la Pulga (puce, en espagnol) a débloqué la situation dès la 6e minute en transformant lui-même le penalty qu'il a provoqué dans la surface, accroché par Denys Popov.

Le jeune Neshcheret fait le show

Mais sa performance n'a pas fait taire tous ses détracteurs: depuis le début de l'exercice 2020-2021, en club ou en sélection avec l'Argentine, Messi n'a marqué que cinq petits buts... et tous sur penalty.

Dans le sillage de son capitaine, le Barça n'a pas été aussi brillant que lors de ses deux premières sorties européennes, contre le club hongrois de Ferencvaros et à Turin face à la Juve, mais il a été juste assez bon pour conserver son élan.

La faute aussi à Ruslan Neshcheret: le jeune gardien ukrainien (18 ans), troisième portier du Dynamo derrière Georgiy Bushchan et Denys Boyko (touchés par le coronavirus), a longtemps maintenu son équipe à flots en enchaînant les parades.

Il s'est superbement envolé pour détourner un coup franc parfait de Messi qui filait vers sa lucarne opposée (58e), puis a sorti encore un gros arrêt sur une reprise de la tête de Sergiño Dest (64e), juste avant de céder pour la deuxième fois du match sur une tête de Gerard Piqué (65e), servi au millimètre par Ansu Fati.

Fati: performance XXL

Le prodige espagnol, majeur depuis le 31 octobre, a encore offert une prestation XXL: omniprésent dans la surface du Dynamo, il s'est proposé à droite, à gauche, et a multiplié les échanges avec Messi... au point d'éclipser le jeune Pedri (17 ans), qui a manqué deux occasions (7e, 42e), et le champion du monde français Antoine Griezmann, auteur d'un énorme raté (7e).

Malgré la satisfaction Fati et la respiration Messi, le Barça a de quoi s'inquiéter. Car le but concédé dans le dernier quart d'heure, sur un ballon traînant repris par Viktor Tsygankov (75e), aurait pu arriver bien plus tôt dans le match sans les arrêts réflexes de grande classe du revenant Marc-André ter Stegen (35e, 53e, 75e notamment).

Revenu de son opération du tendon rotulien du genou droit le 18 août dernier, le portier international allemand a repris sa place à Neto, auteur d'une bourde contre Alavés samedi en championnat (1-1), et permis au Barça de garder le contrôle du match.

Mais enlisé à la 12e place de Liga après six matches, et inquiété à domicile, dans un Camp Nou vide, par une équipe du Dynamo Kiev décimée (deux blessés, neuf joueurs touchés par le coronavirus), le FC Barcelone doit encore peaufiner sa reconstruction... sur le terrain comme à sa tête, huit jours après la démission de l'ex-président Josep Maria Bartomeu.




 

Vos commentaires