En ce moment
 

Witsel terrasse Valence

Witsel terrasse Valence

Deux puissantes frappes du Brésilien Hulk et une du Diable Rouge Axel Witsel ont permis au Zenit Saint-Pétersbourg de terrasser Valence (3-2) mercredi pour la 1re journée de la Ligue des champions, propulsant le club russe en tête du groupe H.

A Mestalla, Hulk a fait parler sa frappe de balle sur un tir croisé au bout d'une contre-attaque (9e), puis sur un missile de 25 mètres qui a fini sous la barre transversale de la cage valencienne (45e).

Et même si Valence a égalisé par deux frappes à angle fermé de Joao Cancelo (55e) et André Gomes (73e), Witsel a offert la victoire à Saint-Pétersbourg d'un tir croisé depuis l'extérieur de la surface, entré avec l'aide du poteau (76e).

En somme, la soirée n'a pas été simple pour les gardiens, pour le Russe Yuri Lodygin comme pour le troisième portier du club valencien Jaume Domenech, titulaire en raison des blessures du Brésilien Diego Alves et de l'Australien Mathew Ryan.

Domenech a notamment dû faire face à un Hulk en état de grâce: le Brésilien aurait ainsi pu marquer un autre but sur un lob lointain qui a frôlé le cadre peu avant la pause.

Bref, pour les Valenciens, les retrouvailles avec la Ligue des champions trois saisons après leur dernière participation à la phase de poules (2012-2013) ont bien mal débuté. Surtout que Valence a trouvé le poteau dès sa première occasion franche, une frappe croisée rasante de Joao Cancelo (2e) !

Ce dernier a néanmoins permis aux Valenciens de revenir dans le match en seconde période avec une frappe astucieuse à angle fermé alors que Lodygin semblait attendre un tir (55e). Puis André Gomes a enflammé Mestalla en égalisant, là aussi avec une trajectoire très fermée (73e).

Mais la réaction de Witsel a fait la différence et donné un premier coup d'arrêt à l'ambitieux projet européen de Valence, conduit par le nouveau propriétaire singapourien Peter Lim. Pour les joueurs de Nuno Espirito Santo, il faudra se reprendre dès le 29 septembre à Lyon.

Vos commentaires