Accueil Sport Football Ligue des Champions UEFA

C1: après trois mois de rêve à Munich, Kane déjà indispensable au Bayern

En trois mois ponctués de 17 buts sous le maillot du Bayern, Harry Kane a déjà répondu aux attentes suscitées par son arrivée à Munich: prochaine étape mercredi en Ligue des champions contre Galatasaray, pour tenter de décrocher un billet pour les 8es de finale.

Match après match, Harry Kane ne s'arrête plus d'impressionner avec le Bayern, pour la première expérience en dehors de l'Angleterre de sa carrière, à 30 ans.

Et comme l'a souligné samedi Thomas Müller après un Klassiker dominé sur la pelouse du Borussia Dortmund (4-0), Kane va manquer de place dans sa chambre d'hôtel (il n'a pas encore trouvé de maison à Munich), pour entasser les ballons des matches qu'il emmène systématiquement avec lui après avoir inscrit des triplés.

Le dernier en date samedi, était son premier coup du chapeau (trois buts consécutifs) munichois, ce qui n'avait pas été le cas de ses triplés contre Bochum (7-0) et Darmstadt (8-0).

Premier joueur du Bayern à marquer trois buts lors de son premier Klassiker, Kane a pris la tête du classement des buteurs du championnat d'Allemagne avec 15 réalisations.

Là aussi, la comparaison est flatteuse pour le capitaine des Three Lions (le surnom de la sélection anglaise): au cours des 60 saisons de Bundesliga, seul l'Allemand Gerd Müller (1945-2021) lors de la saison 1968/69 avait atteint ce total après 10 journées.

"Pour moi, c'était toujours clair: ce qu'il est capable de faire, il peut le réaliser sur n'importe quel terrain du monde. Mais avec un tel changement, il y a aussi des inconnues. On ne pouvait pas pré-supposer que ça fonctionne aussi bien", a loué l'entraîneur du Bayern Thomas Tuchel, rappelant que c'était le premier transfert dans la carrière du joueur.

"Il fait ce qu'il a toujours fait, il trouve de plus en plus facilement les joueurs. C'est une personne géniale, un super joueur", a ajouté le technicien bavarois.

- Ouvrir son palmarès au Bayern -

Kane est venu à l'été 2023 en Bavière pour pallier enfin le départ à l'été 2022 au FC Barcelone de Robert Lewandowski, véritable machine à buts pendant huit saisons au Bayern. Mais son impact va bien au-delà du nombre de buts inscrits (17 en ajoutant les deux en Ligue des champions).

Quand l'avant-centre polonais s'est toujours cantonné à un travail d'une efficacité redoutable dans la surface de réparation, Kane, lui, participe bien plus au repli défensif de son équipe et il n'est pas rare de le voir récupérer la balle à 30 mètres du but munichois.

En l'espace de deux semaines depuis le match aller à Istanbul contre Galatasaray, Kane a offert deux passes décisives et marqué sept fois, dont un exceptionnel lob de 55 mètres contre Darmstadt en Bundesliga.

"Toute l'expérience qu'il a accumulée dans sa carrière, évidemment il ne l'a pas laissée en Angleterre, mais il l'a apportée avec lui en Bundesliga", a souligné Manuel Neuer après la rencontre à Dortmund samedi.

"Je m'attendais à ce qu'il soit très bon, mais pas au niveau auquel il joue en ce moment. C'est plus simple de jouer à ses côtés que ce que je pensais", a apprécié Jamal Musiala après le Klassiker.

Deuxième meilleur buteur de l'histoire du championnat d'Angleterre (213 contre 260 pour Alan Shearer), Kane veut ouvrir son palmarès en Allemagne, lui qui ne compte qu'une finale de Ligue des champions avec Tottenham en juin 2019 perdue contre Liverpool (2-0).

En Ligue des champions, un premier point de passage peut être atteint mercredi soir à l'Allianz Arena: en cas de match nul contre Galatasaray, les Munichois seront qualifiés et peuvent même espérer en cas de victoire déjà assurer la première place du groupe, synonyme d'avantage du terrain pour le huitième de finale retour.

À lire aussi

Sélectionné pour vous