Accueil Sport Football Ligue des Champions UEFA

Ligue des champions: Paris et Lens à l'heure du jugement

Paris et Lens retiennent leur souffle. Les deux représentants français en Ligue des champions vont connaître jeudi à Monaco leurs adversaires en phase de groupes, le PSG espérant éviter notamment le Real Madrid, l'Inter Milan ou Arsenal, alors que les Sang et Or, reversés dans le chapeau 4, peuvent craindre le pire.

Même si les dirigeants parisiens n'évoquent plus la C1 comme un objectif prioritaire et qu'ils se sont lancés dans une nouvelle ère avec les départs de Lionel Messi et de Neymar, ils restent l'un des clubs les plus attendus parmi les 32 sur la ligne de départ.

La bande de Kylian Mbappé va donc croiser les doigts pour avoir une entame de compétition plutôt abordable entre le 19 septembre et le 13 décembre avant de partir à l'assaut des matches à élimination directe, le véritable juge de paix de leur saison, mais le plus souvent le cimetière de leurs ambitions.

Les champions de France sont certes assurés de ne pas croiser les sept autres cadors du chapeau 1 (Manchester City, le tenant du titre, Séville FC, FC Barcelone, Naples, Bayern Munich, Benfica, Feyenoord) mais cela ne leur garantit pas pour autant un automne reposant.

Paris et les autres têtes de série vont espérer ne pas avoir à se coltiner le Real Madrid de Carlo Ancelotti, l'épouvantail du 2e chapeau. Bien que balayés par City en demi-finales en 2022-2023 (1-1, 4-0), le détenteur du record de victoires (14) reste la référence en Ligue des champions.

Même s'ils ont perdu gros avec le départ de leur attaquant N.1 Karim Benzema, attiré à 35 ans par les pétrodollars du championnat saoudien, et les blessures de l'ailier Vinicius, du gardien Thibaut Courtois et du défenseur Eder Militao, tous trois indisponibles plusieurs semaines, les Madrilènes restent une redoutable machine sur la scène européenne, à l'expérience incomparable, le tout bonifié par la signature du prodige anglais Jude Bellingham (20 ans), actuel meilleur buteur de la Liga (4 réalisations).

- Lens face à la montagne -

Au-delà de l'aspect purement sportif, un duel entre le PSG et le Real ne manquerait pas de saveurs après le bras de fer engagé cet été entre le club de la capitale et Kylian Mbappé, les dirigeants parisiens ayant soupçonné au plus fort de la crise leur star de s'être déjà mise d'accord avec les "Merengues" pour un départ libre en 2024.

Mais avec l'Inter Milan, le finaliste de l'édition 2023, ou Arsenal, dauphin des Citizens en Premier League la saison dernière, le chapeau 2 est loin de se réduire au Real Madrid et comprend aussi d'autres équipes huppées (Manchester United, Borussia Dortmund, Atlético Madrid, RB Leipzig, Porto).

Si Paris, même sans Messi et Neymar, possède largement les moyens de s'extraire de sa poule, c'est en revanche forcément une montagne qui va se dresser devant Lens, de retour en C1 pour la première fois depuis 2007-2008 et donc placé dans le dernier chapeau.

En mauvaise posture en championnat (15e) avec un seul point en trois matches, les Sang et Or n'ont pas encore digéré leur magnifique dernière saison, bouclée à la 2e place de la L1 derrière Paris, et doivent également apprendre à vivre sans leurs deux leaders techniques, le milieu Seko Fofana, exilé en Arabie Saoudite (Al-Nassr), et l'attaquant Loïs Openda, transféré à Leipzig.

Lens compte énormément sur l'arrivée d'Elye Wahi, recrue la plus chère de l'histoire du club (35 millions d'euros), pour réveiller son secteur offensif, même si l'international Espoirs de 20 ans sera sans doute un peu tendre au moment de se frotter aux défenses des grosses cylindrées européennes.

À la une

Sélectionné pour vous