En ce moment
 

Red Flames: l'Espagne s’impose largement face à la Belgique (vidéos)

  • DIRECT RED FLAMES: Bonmati alourdit le score pour l''Espagne (vidéo)

  • DIRECT%20RED%20FLAMES%3A%20Putellas%20double%20la%20mise%20pour%20l''Espagne!%20(vid%C3%A9o)

  • RED%20FLAMES%20(1-0)%3A%20Caldentey%20ouvre%20le%20score%20pour%20l''Espagne!

 
 
 

Les Red Flames (FIFA 18), l'équipe nationale belge féminine de football, se sont inclinées 3-0 face à l'Espagne (FIFA 13), jeudi, en match de préparation à Madrid.

Les Espagnoles ont ouvert le score avant la pause grâce à Mariona Caldentey, qui s'est infiltrée dans la défense avant de lober Nicky Evrard du droit (42e). Au retour des vestiaires, Alexia Putellas a doublé la mise sur penalty, sifflé pour une main de Janice Cayman (48e). Aitana Bonmati a fixé le score à 3-0 d'une frappe enroulée de l'entrée du rectangle (75e). Avec ce match, les Red Flames terminaient un stage organisé en Espagne en vue de préparer le début des qualifications pour la Coupe du monde 2023 en septembre.

Le sélectionneur Ives Serneels était privé de six joueuses d'Anderlecht, dont Tessa Wullaert et Tine De Caigny, en raison de tests positifs au coronavirus au sein de l'effectif bruxellois. Les Flames affronteront samedi le Luxembourg dans un autre match amical, à Wiltz.

REVIVEZ LE DIRECT

85e: Toujours une nette domination espagnole. On ne voit pas comment les Belges pourraient sauver l'honneur dans ce match.

75e: BUT POUR L'ESPAGNE! Bonmati s'est approchée de la surface avant d'enrouler sa frappe du pied droit vers la lucarne opposée. Evrard n'a pus que constater les dégâts.

70e: l'Espagne continue de pousser pour alourdir le score. Evrard a notamment empêché in extremis Caldentey d'inscrire un 3e but. 

64e: les joueuses d'Ives Serneels ne parviennent pas à trouver de solution pour au moins parvenir à réduire le score.

57e: il ne se passe plus grand chose dans ce match depuis quelques minutes. La Belgique semble assommée depuis le deuxième but.

50e: même configuration qu'en première mi-temps. Les Espagnoles ont le ballon et les Belges tentent de résister.

48e: BUT POUR L'ESPAGNE! Putellas transforme un penalty obtenu suite à une faute de main de Cayman.

MI-TEMPS

42e: BUT POUR L'ESPAGNE! Caldentey s'est infiltrée dans la défense belge avant de lober Evrard du pied droit. Ouverture du score logique et méritée.

33e: la Belgique souffre mais ne rompt pas. Plus d'occasions de but depuis un long moment pour nos compatriotes.

29e: contre-attaque presque payante. González s'est faufilée jusqu'à l'entrée du grand rectangle avant de frapper au but. Evrard a capté le ballon sans difficulté.

27e: 62% de possession pour l'Espagne. La bonne organisation de la Belgique permet aux joueuses d'Ives Serneels de résister aux offensives espagnoles.

22e: le rythme du match est retombé d'un cran. Les Belges subissent à nouveau un peu plus face à un adversaire qui domine de manière stérile.

16e: pas encore de but, mais un match plaisant à suivre. Les deux équipes ont abordé ce match amical avec des intentions offensives.

12e: le réveil des Belges! Depuis quelques minutes, notre équipe nationale se montre de plus en plus entreprenante. Cayman s'est notamment offert une belle opportunité de but. Son tir s'est écrasé sur le poteau.

9e: coup franc intéressant pour la Belgique, mais la tentative de De Neve est largement passée au-dessus du but.

6e: première grosse occasion pour l'Espagne! Le tir de Bonmatí est joliment repoussé par Evrard.

5e: les Red Flames ne font que défendre depuis le début du match. Leur adversaire monopolise le ballon et arrive assez facilement à se rapprocher du grand rectangle.

3e: l'Espagne met directement la pression sur la défense belge qui fait bloc pour ne pas déjà encaisser un premier but.

1e: les joueuses espagnoles ont donné le coup d'envoi de la rencontre!


  

L'AVANT-MATCH

Les Red Flames (FIFA 18) auraient normalement dû être dans la dernière ligne droite avant l'Euro, mais le tournoi a été reporté d'un an, jusqu'en juillet 2022. De cette façon, l'Euro féminin ne coïncide pas avec son homologue masculin. Celui-ci a été déplacé de l'été 2020 à cette année en raison de la pandémie. Les joueuses belges doivent pour l'instant se contenter de matchs d'entraînement, en attendant le début des qualifications pour la Coupe du monde 2023 en septembre. Serneels veut voir si son équipe a fait des progrès par rapport aux matchs internationaux précédents, ce printemps, contre l'Espagne, sous-vedette européenne. En février, les Flames ont affronté les grandes puissances que sont les Pays-Bas (défaite 1-6 au stade Roi Baudouin) et l'Allemagne (défaite 2-0 à Aix-la-Chapelle), où il est apparu clairement que la différence de niveau avec les pays de tête est encore très grande. En avril, une nouvelle double confrontation a lieu au stade Roi Baudouin : défaite contre la Norvège (0-2) et victoire contre l'Irlande (1-0). L'entraîneur veut continuer la lancée de l'Irlande, mais doit le faire sans plusieurs de joueuses importantes. Six joueuses du  RSC Anderlecht n'ont pas pu rejoindre le camp d'entraînement en raison de tests positifs dans l'équipe. La gardienne Justien Odeurs, les défenseurs Laura Deloose et Charlotte Tison et les attaquantes Tine De Caigny, Sarah Wijnants et Tessa Wullaert manquent à l'appel. Justine Vanhaevermaet a également dû annuler sa participation en raison des mesures corona en Norvège, où elle joue pour LSK Kvinner. Après le match contre l'Espagne, les Flames se rendront à Wiltz, où elles affronteront samedi le Luxembourg dans un autre match amical.

LA COMPO DES RED FLAMES

Belgique:  Evrard, Vangheluwe, Tysiak, De Neve, Iliano, Onzia, Delacauw, Cayman, Minnaert, Vande Velde et Eurlings




 

Vos commentaires