Un médecin condamné à un an avec sursis pour la mort du footballeur Davide Astori

Un médecin condamné à un an avec sursis pour la mort du footballeur Davide Astori
 
 

(Belga) Un médecin a été condamné lundi à une peine d'un an de prison avec sursis pour homicide involontaire après la mort de Davide Astori, international italien de la Fiorentina, qui souffrait d'une anomalie cardiaque non détectée, rapportent les médias.

Davide Astori était décédé à 31 ans dans son sommeil dans la nuit du 3 au 4 mars 2018. Il était mort dans une chambre d'hôtel d'Udine où la Fiorentina, l'équipe dont il était le capitaine, devait disputer un match de championnat. Sa mort avait suscité une très grande émotion en Italie, dont il défendait les couleurs en équipe nationale. Le médecin a également été condamné à verser un million d'euros à la famille. Giorgio Galanti, était à l'époque responsable du département de médecine du sport à l'hôpital Careggi de Florence. Il était le dernier à avoir donné son feu vert à la pratique du sport à Davide Astori, à l'été 2017, soit sept mois avant le décès du footballeur. Le parquet, qui avait réclamé une peine de 18 mois de prison pour homicide involontaire, avait estimé dans son réquisitoire que le médecin aurait dû procéder à des examens complémentaires pour tenter de déceler une maladie cardiaque, au vu des résultats des tests d'effort. Selon le rapport d'autopsie, Davide Astori serait mort à cause d'une tachyarythmie, une accélération anormale du rythme cardiaque. L'avocat de M. Galanti a immédiatement annoncé un recours. "Nous attendons les attendus du verdict pour comprendre le raisonnement du juge puis nous ferons appel", a déclaré Me Sigfrido Fenyes, cité par le quotidien spécialisé Gazzetta dello Sport. "J'ai communiqué au téléphone à mon client le verdict, il est resté déconcerté. Nous pensions que les conditions étaient réunies pour l'acquittement, nous sommes surpris et ressentons de l'amertume", a conclu Me Fenyes. (Belga)




 

Vos commentaires