En ce moment
 

Journée olympique au Stade de France: "là on voit les habitants de la Seine-Saint-Denis!"

Journée olympique au Stade de France: "là on voit les habitants de la Seine-Saint-Denis!"
JO de Paris-2024: deux ans avant les Jeux, une journée olympique au Stade de FranceGauthier HASCOËT, Adrien MARCHAND, Adrien MARCHAND, Gauthier HASCOËT
 

A découvrir

 

Près d'un mois après les incidents de la finale de la Ligue des champions au Stade de France, ses abords ont repris des couleurs dimanche lors d'une Journée olympique familiale, sous le signe des JO-2024, qui a aussi redonné le sourire aux officiels.

"Là on voit les habitants de la Seine-Saint-Denis!", lâche le maire PS de Saint-Denis, Mathieu Hanotin, accompagné d'un enfant en tenue de foot.

Il faut dire que les images de jeunes grimpant aux grilles du Stade de France ou détroussant des supporters anglais le 28 mai ont fait mal aux coeur des élus du département qui ont protesté contre la stigmatisation des habitants. Sans parler des supporters bloqués aux portes qui n'avaient pu voir la finale entre le Real Madrid et Liverpool et qui ont terni aussi l'image de la France.

Ce dimanche, le Stade de France avait ouvert un de ses accès, de manière à jeter un oeil à la pelouse, où des restes de paillettes de la finale du Top 14 de vendredi luisent encore.

Cette Journée olympique permet surtout à des familles de s'essayer à une trentaine de sports, dans un stade annexe au grand stade. Escrime, trampoline, hand... mais aussi les handisports comme la boccia ou le volley assis. Elles font une pause déjeuner aux food trucks, pendant que des démonstrations de breaking, sport qui fera son apparition aux JO de Paris 2024, ont bonne place sur la scène.

- "Fluide et sécurisé" -

Covid oblige, la précédente édition parisienne de la journée olympique, qui fête chaque 23 juin la naissance du mouvement olympique, remontait à 2019 sur la place de la Concorde.

Visiteur matinal, Michel Cadot, délégué interministériel aux JO qui a planché et remis un rapport sur les incidents au Stade de France, se montre ravi de la tournure de la journée. "C'est fluide et sécurisé", glisse-t-il, à quelques mètres de la brigade fluviale.

Fluide et sécurisée, sans nul doute son objectif pour la future cérémonie d'ouverture des JO sur la Seine, "défi considérable de logistique et d'organisation" a-t-il plusieurs fois répété.

Pour l'instant, la brigade fluviale, qui sera très sollicitée pour la cérémonie inédite sur la Seine, veille sur le canal Saint-Denis où des enfants s'essaient au canoë kayak sur des embarcations gonflables. Sur la berge, une piscine accueille les amateurs de water polo.

"C'est chouette!", se réjouit Thierry Reboul, le maître des cérémonies des JO de Paris. Il y a quelques jours, interrogé par l'AFP sur le fait d'aller près de ce parvis qui a fait tant parler récemment, il répondait "on est encore plus content d'y aller!".

Enchainant les interviews depuis deux jours pour faire la promotion de la journée, le patron des JO, Tony Estanguet, tee-shirt Paris 2024 de rigueur, se dit "fier d'être aujourd'hui au contact des populations".

- "Saint-Denis prêt à accueillir le monde" -

En milieu de journée, l'arrivée de la nouvelle ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, ne détourne pas vraiment les enfants de leurs séances de sport. Après avoir fait la tournée des stands, et échangé des balles en mousse avec l'ancien champion Henri Leconte sur un mini terrain de tennis, elle dit "l'importance symbolique" de "revenir au Stade de France et que les choses se passent bien".

"Saint-Denis est prêt à accueillir le monde", embraye le maire Mathieu Hanotin. "Les habitants du territoire, les acteurs engagés, sont au rendez-vous et seront au rendez-vous de la Coupe du Monde de rugby et des JO", promet-il."On est très contents", se félicite aussi Stéphane Troussel, président PS du département, qui fait état d'une fréquentation de plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Et un nouvel ambassadeur des JO s'est invité dimanche, au milieu des athlètes olympiques présents: le footballeur brésilien Rai, ancien joueur emblématique du PSG des années 90. "Ces JO ca va être magique!". "Le pays doit se mobiliser pour qu'on puise les valeurs et l'esprit olympiques au quotidien!", explique-t-il.


 

Vos commentaires