Accueil Sport

Nicolas Anelka raconte qu'il s'est enfui du Real Madrid... caché dans le coffre d'une voiture

Dans l'émission sportive 'Rothen s'enflamme', Nicolas Anelka s'est souvenu d'une anecdote de carrière avec le journaliste Fred Hermel. L'histoire remonte au moment où l'attaquant français évoluait au Real Madrid. 

"On voit ce jour-là que sa voiture n’est pas là à l’entraînement. La deuxième fois qu’il ne vient pas à l’entraînement, tous les journalistes se rendent chez Anelka. On est 30 journalistes devant chez lui", raconte Fred Hermel. "Huit heures plus tard, il n’y a plus qu’un journaliste du journal AS et.. moi. Un pote de Nicolas sort les poubelles, je lui fais signe et on me fait entrer. Je m’attends à tomber sur un joueur triste et je vois un mec détendu qui joue au ping-pong. Je commence à jouer au ping-pong avec lui et il me donne une très belle interview. On pensait qu’il était déprimé, alors que pas du tout."

Avec le recul, se souvenir de cette histoire amuse l'ancien joueur de Chelsea. "Moi je fais un tennis-ballon ! (rires) Je vois les journalistes sur les toits de voitures, ils filment au-dessus des sapins..." Son absence délibérée ne restera pas impunie. "Après cet épisode je suis suspendu un mois", raconte encore Anelka qui a décidé de quitter l'Espagne pour rentrer en France le temps de sa suspension. "Je rentre à Paris. Je pars à l’aéroport dans le coffre d’une voiture parce que je ne veux pas qu’on sache que je parte. Je pars dans le coffre, mon frère conduit, il me dépose au niveau des arrivées de l’aéroport pour esquiver tout le monde. Quand je reviens, la presse est déjà là quand les portes de l’avion commencent à s’ouvrir. Madrid c’est incroyable. Il faut être fort. C’était dur", admet l'ancien buteur des Bleus.

À la une

Sélectionné pour vous