Accueil Sport

Perquisitions au RSC Anderlecht pour blanchiment d'argent: le transfert d'Aleksandar Mitrovic à Newcastle en 2015 dans le viseur

Le monde du football a à nouveau été secoué ce mercredi par une vague de perquisitions. Cinq au total: trois à Anderlecht, une à Schaerbeek et une à l'Union belge de football (Laeken). Ce dossier concerne les pratiques, suspectes, d'agents de joueurs.

Des enquêteurs du parquet fédéral se sont rendus mercredi au centre d'entraînement du RSC Anderlecht, à Neerpede, a confirmé le parquet fédéral. Une trentaine d'agents étaient sur place, selon le quotidien Het Laatste Nieuws.

Des interventions ont également eu lieu à Schaerbeek. D'après nos informations, c'était au siège de One Goal Management, le bureau d'agents qui a géré le transfert d'Aleksandar Mitrovic à Newcastle en 2015 pour un montant de 15 millions d'euros.

Le rôle de Pini Zahavi dans la transaction serait ciblé, mais le parquet n'a pas fait davantage de commentaire, évoquant seulement un agent "très connu".

Des perquisitions également à l'Union belge de football (Laeken). Les enquêteurs ont emporté des documents concernant des transferts, a précisé le porte-parole de la fédération, Stefan Van Loock.


© RTLSport/Serge Vermeiren

Ces perquisitions ne seraient pas liées au dossier de suspicion de fraudes dans le football belge mais à un dossier de blanchiment d'argent dans le cadre du transfert d'un ou plusieurs joueurs réalisés par un ou plusieurs agents.

Selon nos informations, ces perquisitions sont en lien avec l'ancienne direction sur certains transferts et sur les relations avec certains agents de joueurs pour la période d'avant reprise, c'est-à-dire avant Marc Coucke.

L'enquête est diligentée par le juge d'instruction Michel Claise, spécialiste des affaires financières.


© RTLSport/Serge Vermeiren

Le club anderlechtois s'abstient pour l'instant de tout commentaire. "Aujourd’hui, mercredi 24/04/2019, des perquisitions se sont déroulées tant au centre d’entraînement de Neerpede qu’au stade. Le #RSCA a évidemment apporté son entière collaboration aux enquêteurs", ont simplement écrit sur Twitter les Mauves.

Des enquêteurs s'étaient déjà présentés à Anderlecht en octobre dernier, cette fois dans le cadre de l'opération "Mains propres" qui concerne des agents, arbitres et clubs de première division. Herman Van Holsbeek et l'agent Mogi Bayat, proche de l'ancien manager du Sporting, avaient été entendus. Le premier avait été directement laissé libre, tandis que le second avait été libéré sous strictes conditions après un mois et demi de détention.

À la une

Sélectionné pour vous