Crash Rossi-Marquez: les déclarations du patron de Yamaha font l'effet d'une bombe

Crash Rossi-Marquez: les déclarations du patron de Yamaha font l'effet d'une bombe
 
 

Lin Jarvis, patron de l'écurie Yamaha Motor Racing, s'est exprimé suite à l'accident impliquant Valentino Rossi à Marc Marquez au Grand Prix de Malaisie, dimanche dernier. Contrairement à Lorenzo qui estime la sanction à l'égard de Rossi trop légère, son patron juge que Rossi a été trop sévèrement pénalisé. Ambiance ambiance...

Lin Jarvis se trouve dans une position extrêmement délicate avant la dernière course de la saison, qui se courra dimanche 8 novembre à Valence. En effet, le clash entre Marquez et Rossi a particulièrement tendu les relations entre le Docteur et son équipier Jorge Lorenzo, en lutte pour le titre. L'Italien accuse Marquez et Lorenzo d'avoir mis sur pied une coalition espagnole, tandis que Lorenzo a complètement descendu Rossi suite à son geste du genou, estimant même que la sanction qu'il avait écopée (partir dernier à Valence) n'était pas assez sévère. Lorenzo a par ailleurs sous-entendu qu'un autre pilote que Rossi aurait été beaucoup plus lourdement sanctionné.


"Cette pénalité est assez sévère"

Par ricochet, le clash entre Marquez et Rossi a donc complètement pourri l'ambiance au sein de l'écurie Yamaha. Lin Jarvis, patron du team, s'est bien gardé de prendre position pour un de ses pilotes. Mais il a malgré tout défendu Rossi par rapport à la sévérité de la sanction, tout en évitant soigneusement d'évoquer Lorenzo. "Notre travail, en tant qu'équipe, est de défendre les intérêts de nos pilotes. Nous ne pouvons nier le fait que la manœuvre de Valentino fait partie de celles que nous ne voulons pas voir en MotoGP. Mais nous pensons également que cette pénalité est assez sévère", a-t-il déclaré.

Mais Lin Jarcis ne s'est pas arrêté là. Et sans aller jusqu'à accuser Lorenzo et Marquez de "complot", il estime que le fait de course observé en Malaisie devait être analysé dans un contexte particulier. Un contexte où Marquez n'avait peut-être pas toujours eu un comportement tout à fait normal vis à vis de Rossi. "Ce qui s'est passé, cet incident en piste, est le résultat de deux courses marquées par une lutte acharnée entre Marquez et Rossi. Si vous analysez la course en détail et que vous étudiez chaque manœuvre de Marc, aucune d'elle n'est illégale. En revanche, je pense qu'il faut prendre du recul et s'interroger sur les motivations de son style de course et la tentative de Marc de clairement gêner Valentino au maximum".


"Les images accréditent Rossi"

Boum ! Le morceau est lâché et c'est le patron de Lorenzo qui le dit. Marquez s'est montré particulièrement agressif envers l'Italien depuis quelques semaines et c'est peut-être là qu'il faut creuser. Encore une fois, Lin Jarvis n'affirme rien. "Il faut peut-être s'interroger", dit-il, évitant encore soigneusement d'accuser Lorenzo. Mais par contre, vis à vis de Marquez, il est catégorique. Son style de course et ses tentatives de gêner Rossi ne sont pas "normales".

Quant au coup de pied, Lin Jarvis défend aussi le nonuple champion du monde. Pour lui c'est clair: c'est le casque de Marquez qui vient heurter le genou de Rossi avant que l'Italien ne fasse un mouvement, et non l'inverse. "Ce n'est pas seulement ce que j'ai vu, mais aussi ce que Valentino m'a dit. Je crois que les images l'accréditent", a-t-il conclu.




 

Vos commentaires