En ce moment
 

Dakar 2012: un témoin raconte la mort du motard, Jorge Martinez Boero

 
 

Le motard argentin Jorge Martinez Boero, est mort dimanche dès la 1re étape du rallye Dakar 2012, lors de la spéciale chronométrée, après une chute sur un chemin pourtant plat et rectiligne, a-t-on appris auprès de l'organisation de la course et de témoins.

Le motard de 38 ans est décédé des suites de ses graves blessures après son accident à deux kilomètres de l'arrivée de la spéciale de 57 km courue dans les dunes de sable le long de l'océan Atlantique, près de la commune de Necochea, au sud de Mar del Plata, à 14h19 précise. Selon un témoin de l'accident interrogé par l'AFP, le motard argentin est tombé sur un chemin sableux et rectiligne, au sortir d'une zone de dunes. " Je l'ai vu arriver à une centaine de mètres de moi. Il roulait très très vite. Et soudain, j'ai vu la moto être déstabilisée. Il s'est soudain déporté à gauche et il a heurté un talus à l'entrée d'un champ. Il est passé par dessus sa moto. Le motard a fait plusieurs roulés-boulés avant de s'immobiliser ", a expliqué à l'AFP Federico Sepulveda, 14 ans, fils d'agriculteur. " Je ne comprends pas ce qui s'est passé, le chemin était tout plat, un peu sableux avec quelques pierres et rectiligne ", a ajouté le témoin. "Les médecins sont arrivés après 4 minutes" Selon le jeune homme, qui a aussi filmé la scène à l'aide de son appareil photo, des spectateurs ont fait des signes à un véhicule médical à proximité et les médecins sont intervenus dans les 3 à 4 minutes. Un hélicoptère médical est ensuite arrivé sur la zone de l'accident. Sur les images tournées par Federico Sepulveda, et visionnées par un journaliste de l'AFP, on voit un médecin urgentiste pratiquer un long massage cardiaque à Jorge Martinez Boero, avant que le motard inanimé soit transporté dans l'hélicoptère où il est mort avant d'arriver à Mar del Plata, à quelque 150 km au nord. "La compétition continue malgré l'accident" " Après la chute, le pilote a été victime d'un arrêt cardiaque. Il a été secouru à peine cinq minutes après l'accident par le personnel médical de la course, présent à bord d'un hélicoptère ", a précisé l'organisation de la course dimanche, " mais il n'a pas été possible de le réanimer, et il est décédé lors de son transfert à l'hôpital ". Jorge Martinez Boero, qui courait sur une Beta, avait déjà participé une fois au Dakar, l'an dernier, et il avait alors dû abandonner lors de la 6e étape, après avoir été victime d'une chute à un kilomètre de l'arrivée à Iquique, au Chili. A peine touché, tombé dans un précipice, il avait alors dû attendre les secours pendant près de huit heures. Jorge Martinez Boero est le fils d'un champion argentin de course automobile, décédé en 2004. " C'est un vrai drame. C'est un garcon que nous connaissions bien ", a déclaré le directeur du rallye Etienne Lavigne. " Il y a beaucoup d'émotion ce soir au bivouac. C'est dur de repartir demain. Mais c'est plus grand hommage à lui faire. La compétition continue ". Cette première étape du Dakar-2012, longue de plus de 800 km, menait les concurrents de Mar del Plata à Santa Rosa de la Pampa, dans l'ouest du pays.
21e décès d'un concurrent

Selon un décompte effectué par l'AFP, il s'agit du 21e concurrent du Dakar à trouver la mort durant la course, depuis l'édition 1979 de cette épreuve, organisée à 29 reprises en Afrique avant d'arriver en Amérique latine en 2009. L'année la plus meurtrière pour les concurrents a été 1988 avec la disparition d'un motard, d'un coéquipier en voiture et d'un navigateur en camion. Mais l'accident le plus grave reste la chute de l'hélicoptère à bord duquel se trouvait le créateur de la course, Thierry Sabine, ainsi que le chanteur Daniel Balavoine, en 1986, avec cinq morts au total. Au total, 59 personnes sont mortes dans le cadre du rallye, dont plus d'une vingtaine de spectateurs.



 

Vos commentaires