En ce moment
 

Et de 16 pour Thierry Neuville, qui remporte le Rallye de l'Acropole

Et de 16 pour Thierry Neuville, qui remporte le Rallye de l'Acropole
 
 

Thierry Neuville et Martijn Wydaeghe (Hyundai) ont remporté le Rallye de l'Acropole, 10e des 13 épreuves du championnat du monde WRC dimanche en Grèce. Le pilote belge renoue ainsi avec le succès, son premier cette saison et le 16e de sa carrière après sa déconvenue à Ypres.

Le pilote germanophone avait pris à Athènes le départ de son 138e rallye WRC et affiche désormais un bilan de 16 victoires depuis son premier succès, acquis en Allemagne en 2014.  Thierry Neuville n'avait plus goûté à la victoire depuis le Rallye de Catalogne en octobre 2021, c'est son premier triomphe sous l'ère hybride du WRC (et le 3e avec Wydaeghe).  Hyundai signe dimanche à l'Acropole un triplé avec la deuxième place pour l'Estonien Ott Tänak (à 15 secondes) et la 3e pour l'Espagnol Dani Sordo (à 1:49.1).  Hyundai en profite pour réduire de moitié son retard sur Toyota, leader au classement des constructeurs (404 pour Toyota, 341 pour Hyundai).

Ott Tänak a remporté la Power Stage, la dernière spéciale, longue de 16,9 km, pour ajouter 5 points à son compteur, devant le Finlandais Kalle Rovanperä (Toyota Yaris), victime de nombreux soucis ce week-end et qui finit 15e à plus de 16 minutes (16.49). Troisième du championnat du monde avec 131 unités derrière le jeune Finlandais Kalle Rovanperä (Toyota Yaris), tout proche du titre avec 207 points, Thierry Neuville est à 23 points d'Ött Tänak (154), 2e, récupérant une place après l'abandon dimanche matin du Gallois Elfyn Evans (Toyota) - 4e au général WRC avec 116 unités - pour un problème de turbo. La prochaine épreuve aura lieu en Nouvelle-Zélande du 29 septembre au 2 octobre.

Si Rovanperä marque huit points de plus que Tänak, le Finlandais, 22 ans, deviendra le plus jeune champion du monde de l'histoire de la WRC. Ce Rallye de l'Acropole n'aura pas souri aux deux autres pilotes belges engagés. Grégoire Munster (Hyundai) avait dû abandonner jeudi soir et si son équipe avait réussi à remettre le véhicule en ordre vendredi, le pilote belge a été contraint de se retirer en raison d'un bris de direction. Frédéric Miclotte, copilote du Grec Jourdan Serderidis n'a pu rallier l'arrivée contraint à l'abandon samedi après-midi pour un problème au système hybride de leur Ford Puma.


 

Vos commentaires