GP MotoGP de Saint-Marin: à Morbidelli la bonne affaire, à Quartararo la mauvaise

GP MotoGP de Saint-Marin: à Morbidelli la bonne affaire, à Quartararo la mauvaise
L'Italien Franco Morbidelli vainqueur du GP MotoGP de Saint-Marin, le 13 septembre 2020ANDREAS SOLARO
 
 

L'Italien Franco Morbidelli a remporté dimanche sa première victoire en MotoGP lors du Grand Prix de Saint-Marin mais son coéquipier français Fabio Quartararo a abandonné sur chute et perdu la tête du classement provisoire du championnat.

C'est la première victoire en catégorie suprême de la moto pour le jeune italien, 25 ans, un pur produit de la "VR Academy" du légendaire champion italien Valentino Rossi.

Ce dernier, septuple champion du monde en catégorie reine, court encore à 41 ans et a terminé dimanche 4e après s'être longtemps accroché à la 2e place.

"Je suis bouleversé et je ne peux que remercier tout le monde", a déclaré Morbidelli.

"En premier il y a +Vale+", le surnom de Rossi. "Je lui dois tout et avoir la chance de courir avec lui est une bénédiction. Mais je voulais vraiment le battre pour lui montrer qu'il a fait un bon choix en plaçant sa confiance en moi", a affirmé le natif de Rome, qui vit maintenant à Tavullia, le village de Rossi proche de Misano.

"Un podium avec lui aujourd'hui aurait été une journée parfaite pour l'Académie", a toutefois regretté celui qui portait à Misano un casque évoquant la lutte contre le racisme et le film "Do the right thing" de Spike Lee. "Aujourd'hui j'ai fait +the right thing+", a-t-il ironisé.

Morbidelli, dont la mère est brésilienne, et Rossi pourraient d'ailleurs être coéquipiers la saison la prochaine.

Fabio Quartararo doit prendre la place de Rossi au sein de l'écurie d'usine Yamaha et la légende italienne pourrait permuter avec lui au sein de l'écurie satellite Yamaha-SRT, une possibilité dont il a estimé ce weekend la probabilité à "99%".

Le 2e de la course dimanche, Francesco "Pecco" Bagnaia (Ducati-Pramac) est également un élève du maître Rossi. Il enregistre également dimanche à 23 ans son meilleur résultat en MotoGP pour son retour en piste après avoir raté les deux précédentes épreuves en raison d'une jambe cassée.

"Dès que j'ai vu que ma jambe tenait le coup, je me suis dit que je pouvais faire un bon résultat", a-t-il déclaré.

La mauvaise affaire du jour est pour Fabio Quartararo. Encore en tête du championnat avant cette 6e épreuve, il se retrouve maintenant 2e à 6 points de l'Italien Andrea Dovizisio (Ducati), 7e dimanche.

Vainqueur des deux premières courses de la saison, le jeune Français, 20 ans, marque nettement le pas avec déjà des mauvais résultats lors des deux précédents Grand Prix en Autriche.

Dimanche, il a complètement perdu les cale-pieds, en ratant son départ et en chutant ensuite deux fois, une première fois au 7e tour alors qu'il était remonté 4e, et une seconde au 20e, le contraignant à l'abandon.

- Championnat très serré -

Dovizioso, 34 ans, n'a remporté qu'une course depuis le début de la saison mais se montre plus régulier ce qui lui permet d'être désormais leader après avoir terminé trois fois ces trois dernières années sur la deuxième marche du podium final.

Les 6 premiers du championnat se tiennent actuellement en 18 points.

L'absence de l'Espagnol Marc Marquez, sextuple champion du monde et tenant du titre, blessé lors du premier Grand Prix de la saison, a bouleversé la donne et ouvert l'appétit de nombreux pilotes.

Le 3e de la course, l'Espagnol Joan Mir (Suzuki), 23 ans, est monté lui aussi pour la première fois de sa carrière dimanche sur le podium d'une épreuve MotoGP et se retrouve du coup 4e au classement du championnat.

"Toutes les motos sont très proches mais nous savons maintenant que nous sommes avec les meilleurs", a-t-il déclaré.

En piquant la 3e place à Rossi dans les derniers tours, il a privé celui-ci de ce qui aurait été le 200e podium de sa carrière, qui plus est devant son public. En lot de consolation, son demi-frère, Luca Marini, a remporté dimanche l'épreuve des Moto2.

Pour la première fois depuis le début de la saison, un nombre limité de spectateurs ont été admis à assister à la course alors que toutes celles organisées depuis le début de la saison l'ont été à huis-clos en raison de la pandémie de coronavirus.




 

Vos commentaires