En ce moment
 

MotoGP: Bagnaia en pole position du GP d'Allemagne, devant les Français

 
 

En pleine forme depuis le début du week-end, l'Italien Francesco Bagnaia a signé samedi sur le circuit de Sachsenring la pole position du Grand Prix d'Allemagne en MotoGP, 10e manche de la saison, devant les Français Fabio Quartararo, leader au championnat, et Johann Zarco.

Sous des températures dépassant les 30 degrés dans l'air et les 50 degrés sur la piste, le pilote Ducati a signé sa troisième pole de la saison.

"Nous avons fait un excellent travail aujourd'hui dans ces conditions, il fait très chaud et demain il fera encore plus chaud", a déclaré le poleman à l'issue des qualifications retardées en raisons de problèmes techniques.

Comme pour beaucoup d'autres pilotes de la grille, il craint désormais un GP difficile face à des températures caniculaires attendues.

"Ce ne sera pas une course facile car nous avons deux (types de) pneus à choisir" entre les durs ou les médiums, explique le pilote. "C'est très compliqué d'avoir un rythme solide dans ces conditions car c'est facile d'abîmer le pneu arrière", quel qu'il soit.

Sur le court tracé du Sachsenring (3,7 km seulement), Bagnaia partira dimanche devant le champion du monde en titre Fabio Quartararo (Yamaha), deuxième.

"Je suis super heureux d'être en première ligne (...), notre rythme est assez bon, la seule question qui se pose est de savoir quel pneu utiliser, mais nous sommes en bonne position pour demain", a déclaré le leader au général, pas au meilleur de sa forme, à l'arrivée. En difficultés depuis le début du week-end, il explique également avoir "débranché son cerveau" pour tirer le meilleur de ces qualifications.

Le second Français engagé en catégorie reine, Johann Zarco (Ducati-Pramac), partira en troisième position.

L'Espagnol Aleix Espargaro (Aprilia), pour l'instant deuxième du général à 22 points de Quartararo, l'Italien Fabio Di Giannantonio (Ducati-Gresini) et l'Australien Jack Miller (Ducati) composent la deuxième ligne sur la grille.

Comme en Catalogne début juin, Enea Bastianini (Ducati-Gresini), provisoirement troisième du championnat, signe à nouveau une mauvaise opération et ne partira que de la 17e place dimanche.

Au général, l'Italien est talonné par Zarco, seulement trois unités derrière avec 91 points.

- Records sur records, sans Marquez -

Preuve de sa super forme en Saxe depuis le début du week-end, Bagnaia avait arraché le record de la piste vendredi. Un temps qui n'a cessé de descendre samedi matin.

Lors de la troisième séance d'essais samedi matin, Espargaro a été le premier pilote de la journée à faire tomber ce tout jeune record. Il l'a ensuite encore amélioré... pour rapidement le perdre au profit de l'Italien de 25 ans.

Avant l'arrivée du paddock en Saxe, le record de la piste était détenu jusqu'alors par l'Espagnol Marc Marquez (Honda), ultra dominateur sur le tracé allemand - depuis 2013, il est le seul à s'y être imposé en MotoGP -, mais de nouveau écarté des circuits.

Début juin, il a été opéré pour la quatrième fois du bras droit après une chute en 2020 et est forfait pour une durée indéterminée. Son équipe a toutefois indiqué samedi que son contrôle médical post-opératoire est pour l'instant "positif".

Si le malheur des uns fait le bonheur des autres, l'absence du sextuple champion du monde de MotoGP est donc l'occasion rêvée pour la concurrence d'avoir (enfin) une réelle chance d'arracher la victoire. A commencer par Zarco, qui a décroché l'année dernière la pole position sur le tracé allemand, mettant un premier coup de frein à la domination sans partage de Marquez en Saxe.

Autre Espagnol absent sur le circuit du Sachsenring pour le reste du week-end, Alex Rins (Suzuki), septième au championnat, a déclaré forfait samedi en raison d'un poignet fracturé lors du GP de Catalogne il y a deux semaines.

Si, à la suite d'un dernier avis médical favorable prononcé jeudi, Rins a participé aux essais libres vendredi et samedi matin, il a préféré s'abstenir pour le reste du week-end et se préserver pour le GP des Pays-Bas disputé la semaine prochaine.


 

Vos commentaires