MotoGP Saint-Marin: Maverick Vinales en pole, Fabio Quartararo 3e

MotoGP Saint-Marin: Maverick Vinales en pole, Fabio Quartararo 3e
L'Espagnol Maverick Vinales (Yamaha) lors des qualifications du GP MotoGP de Saint-Marin, le 12 septembre 2020Andreas SOLARO
 
 

L'Espagnol Maverick Vinales partira en pole position du Grand Prix MotoGP de Saint-Marin dimanche, devant l'Italien Franco Morbidelli, mais le Français Fabio Quartararo a gardé toutes ses chances d'augmenter son avance au championnat en se qualifiant 3e.

Vinales a battu samedi le record absolu de la piste avec un temps de 1 min 31 sec. 411/1000e et les Yamaha ont pris les quatre premières positions sur la grille, le vétéran italien Valentino Rossi, 41 ans, décrochant le 4e temps après pris le meilleur dans la 3e séance d'essais libres dans la matinée.

"J'étais absolument à la limite et j'ai tiré le maximum de la moto. Je me sens très bien sur la moto", a souligné l'Espagnol qui a toutefois pour habitude de rater ses départs le jour de la course.

"Je veux surtout m'amuser et faire la meilleure performance possible" en course, a souligné samedi Vinales, actuellement 5e au classement du championnat du monde.

Quartararo, leader du championnat, avait dominé les essais libres depuis vendredi mais n'a pas pu contrer Vinales lors de la séance de qualifications et s'est même fait devancer par son coéquipier Morbidelli.

"Je suis content même si je pensais que je me sentirais mieux mais la roue avant a glissé dans certains virages et cela m'a un peu surpris. Le plus important est d'être en première ligne", a déclaré le jeune Français qui avait terminé 2e l'an dernier sur cette même piste en s'élançant également de la première ligne.

Son plus proche rival au championnat, l'Italien Andrea Dovizioso (Ducati), n'a pu faire mieux que 9e et partira de la 3e ligne dimanche.

"Les Ducati ne sont pas au mieux à Misano mais elles sont plus régulières que nous", a souligné le pilote niçois, ajoutant qu'il était important pour cette raison d'engranger le maximum de points à Misano.

L'autre pilote français engagé en MotoGP, Johann Zarco (Ducati-Avintia), occupera de son côté la 10e position sur la grille.

"Nous avons besoin d'encore un peu de temps pour trouver les réglages qui me sont le plus favorables pour piloter la moto parfaitement et me retrouver régulièrement dans les 5 premiers", a-t-il souligné samedi.

- Les KTM déçoivent -

La déception est venue des KTM avec seulement une 11e place pour Pol Espargaro sur une machine d'usine. L'Espagnol a chuté au début de la séance de qualifications après avoir dû passer par la Q1 et a n'a pu effectuer un tour chronométré qu'en toute fin de séance.

Le Portugais Miguel Oliveira, vainqueur du dernier Grand Prix de Styrie, a lui obtenu le 12e temps sur une KTM de l'écurie satellite française Tech3.

Pour la première fois depuis le début de la saison, un public restreint est admis sur le circuit de Misano.

Il est tout acquis à la cause de Valentino Rossi, 41 ans, le local de l'étape. Ce dernier a annoncé vendredi qu'il serait "à 99%" encore présent en MotoGP l'an prochain.

Il pilotera très probablement pour l'écurie Yamaha-SRT pour laquelle court actuellement Fabio Quartararo qui doit de son côté prendre sa place au sein de l'écurie d'usine Yamaha.

Le pilote français a d'aileurs rendu hommage à Valentino Rossi samedi pour ses performances.

Après cinq épreuves, Quartararo compte trois points d'avance sur Dovizisio après avoir gagné les deux premières épreuves mais enregistré de mauvais résultats dans les deux dernières.

Les bonnes performances des Yamaha à Misano lui donnent toutefois des espoirs pour la course et pour augmenter son avance au championnat avant le prochain GP, celui d'Emilie-Romagne, qui se disputera sur le même circuit dans une semaine.

Sextuple champion du monde et tenant du titre, l'Espagnol Marc Marquez est toujours éloigné des circuits en raison d'une fracture du bras droit subie lors de la première épreuve de la saison et son écurie Honda se retrouve reléguée en fond de grille en son absence, son frère cadet Alex Marquez n'ayant réalisé samedi que le 21e temps et Stefan Bradl le 19e.

Le Britannique Cal Crutchlow (Honda-LCR) a également dû déclarer forfait pour les qualifications et la course dimanche. Il souffre toujours du bras après une opération dont la cicatrisation se révèle difficile.




 

Vos commentaires