Valentino Rossi reste en MotoGP en 2021 et pilotera pour l'écurie Yamaha-SRT

 
 

Valentino Rossi, la légende italienne du MotoGP, pilotera en 2021 pour l'écurie Yamaha-SRT, prolongeant ainsi d'au moins un an sa carrière déjà riche de sept titres de champion du monde dans la catégorie reine, a-t-il annoncé samedi.

Rossi, 41 ans, passera ainsi de l'écurie d'usine Yamaha à l'écurie satellite Sepang Racing Team (SRT) en permutant avec le Français Fabio Quartararo, 21 ans, qui quittera lui SRT pour rejoindre l'écurie d'usine.

"Je suis heureux et fier de cette décision car je veux continuer à courir. Cette saison était un peu étrange et je voulais avant tout savoir si j'étais encore compétitif", a déclaré Rossi samedi.

"Je n'étais pas content avec mes résultats la saison dernière", a-t-il reconnu. "A mon âge, j'ai commencé à me poser des questions, surtout en regardant l'âge des autres pilotes". Mais après un début de championnat reporté en raison du nouveau coronavirus, le champion italien a retrouvé la forme et a décidé de continuer pour au moins un an.

L'écurie Yamaha-SRT n'est arrivée en MotoGP qu'en 2019 mais s'est tout de suite imposée au sommet avec Fabio Quartararo, également débutant, qui a obtenu plusieurs podiums et pole-positions l'an dernier. Le pilote français est actuellement 2e au classement provisoire du championnat du monde avec déjà deux victoires à son tableau.

Rossi aura comme coéquipier l'an prochain chez SRT son compatriote Franco Morbidelli, 25 ans, qui a lui-même remporté sa première course en MotoGP il y a quinze jours au GP de Saint-Marin.

Si l'annonce de la signature de Rossi pour l'écurie satellite du constructeur japonais était attendue, elle confirme toutefois que le pilote italien ne veut pas s'engager pour plus d'un an alors qu'il est déjà, et de loin, le doyen du plateau. Il n'a plus remporté un Grand Prix depuis trois ans.

Mais il a encore montré samedi en obtenant la 3e position lors des qualifications du Grand Prix de Catalogne qu'il restait rapide. Il y a quinze jours encore, sur "son" circuit de Misano tout proche de son "ranch" de Tavullia, il ne s'est aussi fait chiper la 3e place que dans le dernier tour de la course.

- Négociations difficiles -

Rossi lui-même avait estimé il y a deux semaines à 99% ses chances d'être encore présent sur la grille de départ du MotoGP l'an prochain avec Yamaha-SRT.

Mais il devait organiser ce transfert en tentant de garder ses ingénieurs et mécaniciens, les négociations entre l'usine Yamaha, SRT et le pilote italien se révélant sur ce point ardues.

Il ne sera pas totalement parvenu à ses fins. "The Doctor", aussi surnommé "Vale", devra se séparer de deux de ses techniciens les plus proches, Alex Briggs, qui le suivait depuis quasiment le début de sa carrière en MotoGP, et Brent Stephens qui était avec lui depuis 2004.

Lin Jarvis, le responsable de l'écurie d'usine Yamaha, a cependant affirmé samedi que Rossi devrait bénéficier chez SRT l'an prochain d'une machine quasi-identique à celles de l'équipe officielle. Il restera également "un pilote d'usine Yamaha", mais chez SRT, a-t-il assuré sans exclure que Rossi continue au-delà de 2021.

Seul des pilotes encore en activité à avoir couru avec les 500cc deux temps qui ont précédé les 1000cc actuelles, Rossi a débuté sa carrière dans la catégorie reine en 2000 après avoir conquis deux titres, un en 125cc (1997) et l'autre en 250cc (1999).

Dès 2001, il est couronné en 500cc et ce premier titre sera suivi de six autres en MotoGP (2002, 2003, 2004, 2005, 2008 et 2009) avec au total 89 victoires et 199 podiums dans la catégorie reine.

- Le plus populaire -

Si c'est avec Honda qu'il remporte ses trois premiers titres mondiaux, il rejoint Yamaha en 2004 pour y remporter les quatre autres. Il effectue une infidélité chez Ducati (2011 et 2012) mais ce "mariage à l'italienne" n'est pas un succès et il ne remportera aucune victoire avec la marque de Bologne avant de revenir chez Yamaha.

Il reste le pilote le plus populaire du MotoGP même si ses derniers podiums remontent à l'an dernier et même s'il a dû subir ces dix dernières années la domination de Marc Marquez. Aujourd'hui âgé de 27 ans, l'Espagnol a remporté six titres de champion du monde MotoGP entre 2013 et 2019.

Rossi est aussi à la tête de la "VR Academy" qui fait courir près d'une dizaine de pilotes italiens en MotoGP et dans les catégories inférieures Moto2 et Moto3. Franco Morbidelli, son coéquipier l'an prochain, est l'un d'entre eux et pourra encore ainsi davantage apprendre du maître.




 

Vos commentaires