En ce moment
 

Violents accidents au Japon: Vettel en pole, Glock à l'hôpital

 
 

Trois drapeaux rouges ont été sortis durant la séance de qualifications du Grand Prix du Japon. Alguersuari et Glock sont violemment sortis de la piste, à quelques minutes d'intervalle, en Q2. En Q3, une sortie de Kovalainen, moins grave, à nécessité une nouvelle interruption. Vettel, de son côté, a réalisé la pole.

L'Espagnol Jaime Alguersuari (Toro Rosso) puis Timo Glock (Toyota) ont été victimes d'accidents violents aux qualifications du Grand Prix du Japon de Formule 1 samedi à Suzuka pendant la Q2. L'Allemand a dû être évacué sur une civière dans un état apparemment "OK". Alguersuari, très jeune pilote de l'écurie Toro Rosso (19 ans), est parti tout droit à grande vitesse dans un mur de pneus. Malgré la violence du choc, il est indemne.

> RESULTATS DES QUALIFICATIONS

L'accident d'Alguersuari a causé la première neutralisation de la course en Q2. Mais une fois les qualifications reparties, Glock a à son tour été victime d'un accident à très grande vitesse. L'Allemand, alors septième des qualifications, roulait à vive allure dans la courbe rapide précédant la ligne droite des stands quand il est sorti de sa trajectoire et est entré en biais dans le mur de protection. 

Plusieurs minutes avant d'être extrait du cockpit

Glock a immédiatement enlevé son volant mais a éprouvé des difficultés à sortir de son cockpit. Cette deuxième neutralisation de la séance a duré de longues minutes, le temps que les médecins puissent extraire le pilote de son cockpit en toute sécurité. Glock a ensuite été transporté par des infirmiers dans une ambulance. "Son état a l'air OK. Il a été emmené au centre médical", a fait savoir la Fédération internationale de l'automobile (FIA) avant d'ajouter: "Timo Glock a été transféré à l'hôpital. En ce moment, sa condition générale est bonne. Il se plaint d'une douleur qu'il avait à la jambe gauche".

"Il n'est pas blessé", a indiqué plus tard le président de Toyota F1, John Howett. "Il va bien. Les examens n'ont rien révélé". La décision de le faire courir dimanche sera prise "plus tard". Timo Glock souffre d'une "coupure mineure à sa jambe gauche et des douleurs au dos, mais n'a pas subi de blessures significatives durant l'impact". S'il devait ne pas courir, le troisième pilote, le Japonais Kamui Kobayashi, le remplacerait.

Enquête sur Button et Barrichello

A la fin de cette Q2, Sebastien Buemi a également fait un détour par les bas côtés. Il a longé le rail sur une centaine de mètres, répandant des débris partout sur la piste. Lors de cet accident, Jenson Button et Rubens Barrichello ont réalisé leur meilleur chrono, ainsi que six autres pilotes. Les directeurs de course du Grand Prix ont donc diligenté une enquête sur ces pilotes pour n'avoir pas levé le pied en qualifications quand le drapeau jaune était agité. "Les deux Brawn GP, les deux BMW Sauber, Fernando Alonso et Adrian Sutil, font l'objet d'une enquête pour n'avoir pas ralenti sous drapeau jaune", a annoncé la FIA. Les six pilotes, s'ils étaient reconnus coupables, pourraient perdre des places sur la grille.

Vettel premier, Webber dernier

Avec un timing perturbé par ces interruptions, Sebastian Vettel a réussi à tirer profit de sa monture pour s'octroyer la pole position du Grand Prix du Japon. L'Allemand réalise ainsi le premier de ses objectifs du week-end, alors que la victoire est indispensable pour lui à Suzuka s'il veut continuer à avoir des espoirs de titre. Le favori pour le sacre, le leader du Championnat Jenson Button, partira de la septième place, alors que son dauphin et coéquipier chez Brawn GP, le Brésilien Rubens Barrichello s'est qualifié en cinquième position.

Jarno Trulli s'élancera àaux côtés de Vettel en première ligne. Derrière, Lewis Hamilton a réalisé le 3e chrono devant son "pote" Adrian Sutil. Rubens Barrichello, Heidfeld, Button, Raikkonen, Kovalainen et Buemi suivent dans cet ordre.

Mark Webber, sorti de la piste lors de la séance d'essais libres plus tôt dans la matinée, n'a pas participé aux qualifications. Il partira donc 20e et dernier.





 

Vos commentaires