En ce moment
 

Armand Duplantis se lâche au Memorial Van Damme et s'offre un magnifique affond (photos)

Son père est furieux: en pleine épreuve, Armand Duplantis affonne une bière au Memorial Van Damme (photos)
 
 

La spécialité phare de notre pays reste encore et toujours la bière et ça, Armand Duplantis, le recordman du monde du saut à la perche l’a bien compris. A l’issue du Mémorial Van Damme qui s’est déroulé le 3 septembre, “Mondo” Duplantis venait de rater sa dernière tentative à 6,19m, une barre qui lui aurait permis de battre son propre record du monde, établit pour l’instant à 6,15m.

Il va alors réaliser un geste que son coach et père, Greg Duplantis, ne va pas apprécier. Sans doute dans l’idée d’oublier sa dernière barre manquée, le champion olympique suédois s’est permis de prendre une bière qu’un spectateur lui tendait sur le bord de la piste. Après une courte hésitation, Duplantis a vidé le verre d’une traite, probablement assoiffé après ses efforts.

Une vidéo du moment a été capturé et a vite fait le tour des réseaux. Le sportif s’en était lui-même amusé quelques jours plus tard : “Quand on est à Bruxelles, on se doit de boire une bière belge ! Un mec me l’a proposé, je ne savais pas qui c’était mais il me paraissait suffisamment crédible. Je lui ai demandé si quelqu’un y avait bu et j’ai alors vu que ce n’était pas le cas. Je n’aurais jamais bu un verre déjà entamé.” s’est justifié le champion suédois.

Mais ce petit plaisir n’a pas été du goût de son coach et papa. Ce dernier ne l'a pas caché dans une interview accordée au journal suédois du “Sportbladet” : "D’un côté, je peux comprendre. Je connais le gars qui lui a donné la bière et ce n’est pas complètement un inconnu, c’est un perchiste belge. Mais d’un autre côté, il doit réfléchir à ce qu’il fait. Quand on entend toutes ces histoires en matière de dopage, il faut faire preuve d’une grande rigueur parce que les gestes les plus anodins peuvent avoir des conséquences. Ceci dit, il est jeune, il apprend, et je sais qu'il fait toujours attention à prendre des bouteilles qui n’ont pas encore été ouvertes. Disons que c’était une mauvaise décision dans le feu de l’action..."

Un papa qui râle sur son fils qui boit de la bière... Comme quoi, les champions sont comme tout le monde !

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux et le partenaire 'twitter' pour afficher ce contenu.


 

Vos commentaires