En ce moment
 

Athlétisme: Duplantis et Fraser-Pryce toujours au top à Chorzow

 
 

Deux semaines après leur titre mondial, les stars de l'athlétisme Armand Duplantis et Shelly-Ann Fraser-Pryce ont réussi leur sortie samedi lors de la réunion de Chorzow (Pologne), 9e étape de la Ligue de diamant.

Sur un sautoir rendu humide par un temps frais (16°C) et pluvieux, le perchiste suédois a passé 6,10 m, à onze centimètres de son record du monde, alors que la sprinteuse jamaïcaine a amélioré la meilleure performance mondiale de l'année sur 100 mètres en 10.66, un centième plus vite que lors de sa finale victorieuse aux Mondiaux d'Eugene, aux Etats-Unis.

Duplantis a survolé le concours en franchissant 6,10 m au troisième essai. Une confirmation de son excellente dynamique illustrée par son premier sacre mondial en plein air, fin juillet dans l'Oregon, avec un record du monde à la clé (6,21 m).

"Je suis content de mon concours. Cela dépasse mes attentes. Je ne pense pas que j'aurais été capable de sauter plus haut. Il n'y a pas beaucoup d'endroits où on peut franchir 6,10 m dans ces conditions", s'est réjoui le Suédois, qui a stoppé son concours sans s'attaquer à son record du monde.

"Si les conditions sont réunies, j'essaierai de battre le record du monde", a-t-il poursuivi.

"Mondo", 22 ans, s'est offert en prime le record du meeting que détenait le Français Renaud Lavillenie (5,91 m) depuis 2017.

Pour Duplantis se profilent désormais les Championnats d'Europe de Munich (15 au 21 août), où il tentera d'asseoir sa domination sur la perche continentale en visant une troisième médaille d'or.

- Fraser-Pryce impressionne -

A 35 ans, Shelly-Ann Fraser-Pryce continue de dominer la ligne droite. La Jamaïcaine a abaissé d'un centième la meilleure performance mondiale 2022, qu'elle avait réalisée à Eugene en finale des Mondiaux.

Après un départ canon, la quintuple championne du monde du 100 m a déployé sa magnifique foulée pour devancer en 10.66 l'Américaine Aleia Hobbs (10.94) et l'Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou (11.00).

"L'année dernière, j'ai ressenti beaucoup de pression. J'ai décidé de prendre plus de plaisir cette saison. C'est incroyable d'être aussi constante", s'est extasiée Fraser-Pryce, médaillée d'argent sur le 100m des Jeux de Tokyo l'été dernier.

Sa compatriote Shericka Jackson, championne du monde du 200m avec le deuxième chrono de l'histoire (21.45), à 11 centièmes du record du monde de l'Américaine Florence Griffith-Joyner (21.34 en 1988), a largement dominé le 200 m, descendant une nouvelle fois sous les 22 secondes (21.84).

L'Américain Michael Norman (24 ans), sacré champion du monde du 400 m à domicile, a confirmé sa domination actuelle sur le tour de piste en s'imposant dans un temps de 44.11, à bonne distance de son record (43.45)

Côté français, la digestion des Mondiaux a été contrastée selon les athlètes. Cinquième à Eugene, Renaud Lavillenie, champion olympique à Londres en 2012, a fait un zéro pointé, en ratant toutes ses tentatives à 5,63 m à l'instar du champion de France Thibaut Collet, qui en a fait de même avec ses essais à 5,53 m.

Wilfried Happio, surprenant 4e aux Mondiaux, a confirmé sa belle forme en terminant 3e du 400m haies en 48 sec 74, derrière le champion du monde brésilien Alison dos Santos, vainqueur en 47.80, et l'Américain Khallifah Roster (48.30).


 

Vos commentaires