En ce moment
 

Athlétisme: Hansle Parchment enchaîne à Birmingham, prêt à "rester au sommet"

 
 

Neuf mois après son titre olympique à Tokyo sur 110 m haies, le méconnu Jamaïcain Hansle Parchment s'est imposé sur le meeting de Ligue de diamant de Birmingham samedi avec la meilleure performance mondiale de l'année (13 sec 09), et se sent prêt à dominer la discipline.

La ville au passé industriel de Birmingham est parsemée de canaux, popularisés par la série TV "Peaky Blinders", dont les rives plaisent aux oies sauvages et aux runners de la ville.

Sans un bruit, à la façon des eaux impassibles de ces interminables routes fluviales, le Jamaïcain Hansle Parchment se construit l'un des plus beaux palmarès du 110 m haies.

Déjà médaillé de bronze olympique il y a dix ans à Londres, puis médaillé d'argent mondial en 2015 à Pékin, le hurdleur a décroché le titre suprême à Tokyo l'été dernier, devant le favori américain Grant Holloway.

A 31 ans, cet imposant gabarit (1,96 m, 90 kg) semble à son zénith. Samedi, il a dominé en patron le meeting de Birmingham devant son compatriote champion olympique 2016 Omar McLeod. Le finaliste olympique français Aurel Manga a pris la 6e place en 13 sec 61.

"Je ne sens pas plus de pression parce que je suis champion olympique, a expliqué Parchment de sa voix grave et posée en zone mixte. Je suis heureux de réussir le meilleur chrono de la saison mais il est encore tôt, ce n'est pas forcément un indicateur fiable."

"Mon but est toujours d'atteindre le top et d'y rester, j'aimerais en être capable, il me reste du boulot. Pour être champion du monde cet été à Eugene (Oregon, 15-24 juillet) il faudra que je sois à mon meilleur niveau, je pense que si c'est le cas ça suffira."

- Chasse aux crabes -

Peu médiatique, le Jamaïcain a grandi dans la paroisse de Saint-Thomas, dans le village de Port Morant tout à l'est de l'île des Caraïbes où l'athlétisme est roi.

"Je courais toujours partout. C'est un endroit avec une végétation dense, près de la mer, j'étais souvent sur la plage à pêcher, chasser les crabes, grimper dans les arbres pour manger des fruits, c'était la vie de la campagne, la nature", expliquait à l'AFP vendredi celui qui est venu à l'athlétisme à 14 ans, repéré sur un 100 m disputé face à certains des meilleurs jeunes athlètes de sa région.

En plus de Parchment, plusieurs autres meilleures performances de la saison ont ravi les quelques 16.000 spectateurs du stade Alexander, refait à neuf pour accueillir les Jeux du Commonwealth cet été, notamment les 7,09 m de l'Allemande Malaika Mihambo à la longueur.

Au disque, le jeune Slovaque Kristjan Ceh (23 ans), 5e des derniers Jeux olympiques à Tokyo, a créé la surprise avec un énorme lancer à 71,27 m, devenant le 10e meilleur performeur de tous les temps.

Les deux 100 m se sont révélés décevants point de vue chronométrique. La locale Dina Asher-Smith a tout de même ravi la foule avec une victoire de prestige sur le fil face à la médaillée de bronze olympique jamaïcaine Shericka Jackson (11 sec 11 contre 11 sec 12, vent de -0,1 m/s).

Le Canadien Aaron Brown a dominé la ligne droite chez les hommes en 10 sec 13 (-0,2 m/s de vent), son compatriote Andre De Grasse terminant seulement 4e en 10 sec 24. L'homme le plus rapide de la saison dernière, l'Américain Trayvon Bromell, a été disqualifié pour un faux-départ.


 

Vos commentaires