Basket: l'Asvel s'incline face au Panathinaikos et son duo Nedovic/Papagiannis

Basket: l'Asvel s'incline face au Panathinaikos et son duo Nedovic/Papagiannis
L'entraineur de l'ASVEL Lyon-Villeurbanne, Terence Parker, donne des instructions à ses joueurs lors du match Elite contre Gravelines-Dunkerque, le 26 décembre 2020 à VilleurbannePHILIPPE DESMAZES
 
 

Villeurbanne a été dominé par le Panathinaikos et son duo Nemanja Nedovic et Georgios Papagiannis, s'inclinant 88 à 71, mercredi soir à Athènes pour le compte de la 19e journée de l'Euroligue de basket, enregistrant son 13e revers de la saison.

Les joueurs de TJ Parker ne se sont imposés qu'à cinq reprises depuis le début de la saison, soit une fois de moins que leurs adversaires de la soirée. Seul le Khimki Moscou affiche un plus mauvais bilan que l'Asvel, avec seulement deux succès au compteur.

Mercredi, les coéquipiers de Charles Kahudi ont réalisé un très bon début de match, avec une avance de (15-7, 4e), mais ont vu les Grecs prendre les commandes avant la fin du premier quart-temps pour ne plus les laisser.

L'Asvel est resté au contact des Grecs pendant les deux quart-temps suivants, mais ont cédé dans le dernier, pour un écart final très sévère de 17 points. Seul point positif, Villeurbanne conserve la différence de points directe avec le Pana, grâce à sa nette victoire au match aller (97-73).

Les champions de France en titre (2019), qui vont obtenir dans les prochaines semaines une licence A permanente en Euroligue, n'ont pas trouvé la solution défensivement face au Serbe Nemanja Nedovic. Le vice-champion olympique 2016 a inscrit 33 points (5 rebonds et 6 passes décisives).

Dans le duel des pivots, Moustapha Fall pour l'Asvel (10 points, 9 rebonds), l'un des seuls Villeurbannais à avoir tenu son rang mercredi, a cédé face au Grec Georgios Papagiannis, auteur de 18 points et 8 rebonds. L'Asvel aura péché dans son adresse, avec un faible 5 sur 20 à trois points (1 sur 6 pour Norris Cole).

Villeurbanne va rester à Athènes, puisque l'Asvel affronte dès vendredi l'Olympiakos, qui est à la lutte pour une place dans le Top 8 de l'Euroligue à l'issue de la saison régulière pour le compte de la 20e journée.

Le club rhodanien recevra ensuite le club du Pirée dans son Astroballe, mardi, en match en retard de la 10e journée.




 

Vos commentaires