Dérouté, le XV de France féminin reprend le chemin du Mondial-2021

 
 

Reposées mais aussi en manque de rythme depuis le confinement, les joueuses du XV de France ont repris l'entraînement collectif avec en ligne de mire la Coupe du monde 2021, au terme d'une saison aux contours encore flous à cause de la crise sanitaire.

"Je suis la plus ancienne et j'avais l'impression que c'était ma première sélection." Faut-il s'inquiéter de la cure de jouvence ressentie par Safi N'Diaye (32 ans) lors des retrouvailles des Françaises début août à Marcoussis, au cours d'un premier stage préparatoire à la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande, dans un peu plus d'un an (du 18 septembre au 16 octobre 2021) ?

Si la deuxième ou troisième ligne de Montpellier, taulière des Bleues depuis 2012, arbore autant de "pêche" et de "fraîcheur", c'est que son dernier match, comme les autres, remonte au 23 février. Une démonstration face aux Galloises (50-0) à Cardiff, et puis le saut dans le vide à Glasgow: le 6 février, veille de match, les Françaises apprennent l'annulation de la rencontre. "En deux jours, on a organisé le rapatriement de tout le monde", se souvient la manager Annick Hayraud.

- "Un peu de retard..." -

Rideau sur la saison mais aussi sur la préparation: le recours au chômage partiel pour les joueuses, semi-professionnelles sous contrat à temps partiel avec la Fédération (FFR), empêche contractuellement le staff de les suivre pendant le confinement. Mais ce qui est un coup d'arrêt pour Hayraud offre aux Bleues un repos inespéré.

"J'ai excessivement bien vécu ce confinement: cela faisait plus de dix ans que je n'avais pas eu de vraies vacances", explique la pilier Lise Arricastre, qui cumule comme la majorité de l'effectif un emploi à temps partiel (25% désormais), comme secrétaire du comité du Béarn, avec les exigences de la sélection (75%).

"En trois matches du Tournoi des six nations, je n'avais jamais eu autant de pépins physiques", dit la joueuse âgée de 29 ans et qui évolue à Lons, près de Pau. "Mon corps a pu se régénérer, psychologiquement, mentalement. Le confinement a fait du bien à beaucoup, même si on a pris un peu de retard..."

De l'avis d'Annick Hayraud, la première convocation à Marcoussis, en juillet par petits groupes, a été difficile à vivre: "Physiquement, c'était compliqué". D'où le parti pris du staff, au cours des deux semaines de stage en août, "de revoir à la baisse" les exigences afin que toutes repartent sur un pied d'égalité. Avec peu de contacts au départ et des préparateurs physiques aux petits soins pour éviter les risques de blessure inhérents à cette coupure d'une longueur inédite.

- Seconde vocation -

Les joueuses employées du secteur médical ou social, très sollicitées pendant le confinement, sont particulièrement concernées par cette remise à niveau: Emeline Gros (infirmière), Agathe Souchat ou Gaëlle Hermet (ergothérapeutes) n'ont pas eu la chance de pouvoir se reposer au printemps... "J'ai essayé de reprendre la musculation dès que j'ai pu", relate Hermet la capitaine, qui travaillait trois jours par semaine dans un Ehpad à Cadour, près de Toulouse.

Le point positif, c'est que la Toulousaine a pu confirmer sa seconde vocation. "Le fait d'avoir du temps pour me consacrer à mon emploi m'a prouvé encore plus que c'est la profession que je voulais faire", dit la troisième ligne. Qui va pourtant mettre sa carrière de soignante entre parenthèses pendant un an afin de se consacrer "à 200%" à l'échéance néo-zélandaise.

Safi N'Diaye, également "happée" par son travail pendant le confinement --la Montpelliéraine est éducatrice auprès d'enfants en difficulté--, a fait le même choix avec une année d'indisponibilité: le Mondial-2021 sera son dernier défi avec les Bleues.

Et si tout cela s'écroulait avec une possible reprise de la pandémie ? "On ne sait pas, on ne maîtrise pas", relativise Hermet qui a désormais un horizon à moyen terme, les matches reportés du Tournoi (Ecosse puis Irlande) fin octobre. "On s'entraîne comme si le match était demain, même s’il est dans deux mois."




 

Vos commentaires