Édito: Euro 2020, Roland-Garros, Jeux Olympiques, l'été 2021, l'épreuve des poteaux des étudiants

Édito: Euro 2020, Roland-Garros, Jeux Olympiques, l'été 2021, l'épreuve des poteaux des étudiants
 
 

Alors qu'ils doivent déjà composer avec le covid-19, les étudiants qui espèrent réussir leur année en juin ou en septembre vont en plus devoir se farcir un programme sportif démentiel. Distractions à l'infini, à la fin, il n'en restera qu'un !

Je ne voudrais pas être étudiant en 2021. Oh la vache, non, merci ! Déjà, parce que j'ai donné, en réussissant mes 3 années d'études en 5 ans. Je devais réussir du premier coup, mais syndrome du canal carpien à force de fluotter mes syllabus, tu sais comment ça se passe, toi qui me lit en ce moment. Et tu sais aussi que c'est totalement faux, parce que si j'ai pris mon temps, c'est précisément parce que j'avais subitement une amnésie qui m'empêchait de me souvenir comment ouvrir mes cours. Bref.

Ceux qui seront en examen cet été ont vraiment tout ce qu'il faut pour vivre un enfer. D'abord ce fichu covid-19, qui a déjà découragé ou dégoûté nombre d'entre vous. Et la vérité, c'est que je n'ai aucune idée de ce que ça représente, mais je me doute que ça doit être difficile. Je pense sincèrement à vous, parce que les études, c'est bien plus que de l'apprentissage, c'est une expérience de vie. Sincèrement, je vous souhaite d'en vivre une encore plus forte dès l'année prochaine. Vous le méritez après ce que vous êtes en train de traverser.

Mais revenons à nos moutons. Quel est ton plan de bataille pour le mois de juin, là, tout de suite ? Parce que je te garantis qu'à partir du 24 mai, tu n'en auras plus rien, mais alors vraiment plus rien à faire de ce que t'as dit ton prof pendant tout un quadri. Rien. Tu n'auras plus non plus la faculté d'ouvrir ton syllabus et de te fier à ces fameux plans: "Là, je dois faire 18 pages". Non non, tu feras une page et c'est tout. Et je ne peux même pas te blâmer, parce qu'en face de ton blocus, tu auras le nec plus ultra de la distraction: du sport en overdose.

Cela débutera le 24 mai avec Roland-Garros. Tu le sais, tout le monde le sait malgré un déni presque généralisé, ce tournoi, c'est une première épine dans une bottine qui, cette année, en comptera approximativement 3000. Tu n'auras aucune once de culpabilité à suivre un premier tout miteux entre un joueur issu des qualifications et le 89ème mondial. "On ne sait jamais, peut-être que c'est une future star". Tu sais que c'est faux, mais si tu veux y croire, alors vas-y, regarde donc ce match. Et puis, à partir des huitièmes de finale, tu sera surpris d'avoir un meilleur souvenir de l'échange fatidique du deuxième set de Nadal que de l'ensemble de la matière que tu étais supposé voir pendant la même journée. C'est du vécu, si tu ne me crois pas, je tiens le pari.

Et évidemment, ce n'est pas tout. Alors que tu devras aller rendre ton TFE, tu te rendras compte dans le métro que David Goffin est en train de faire un superbe match ou qu'Elise Mertens est en train de réussir une masterclass. Tu devras lever les yeux au moins deux fois, parce que si tu rates l'arrêt, il sera trop tard. Sois prudent, Roland-Garros, c'est tous les ans, ton TFE par contre... Mais ça va aller, tu te dis que c'est chaque année, que maintenant tu es habitué. Qu'au final, ce n'est que du sport, que ce sera vite passé.

Mais non, parce que 2021 n'a aucun respect pour tes études. L'UEFA a donc eu la bonne idée de décaler l'Euro 2020 d'un an. Coup d'envoi prévu le 11 juin. Tu auras ensuite droit à des journées comprenant jusqu'à trois matchs. Cela représente 4h30 par jour, sans les mi-temps, où tu pourras faire semblant d'avancer, avec là-encore, un sens du déni presque inégalable dans toute la population étudiante. Danemark-Finlande, Autriche-Macédoine du Nord, Hongrie-Portugal, tout cela n'aurait aucun intérêt pour toi dans un autre contexte. Mais là, ça te sauve de 22 pages de philo ou d'anthropologie, ou même de droits des institutions et d'art abstrait. Alors tu y vas, et le pire, c'est qu'on le fera tous ! Solidarité jusqu'au bout.

Puis viendra le moment de suivre les Diables Rouges, évidemment. Heureusement, ils jouent en soirée. Mais on sait que tu voudras mater l'avant-match, checker les compos bien en avance et lancer le WhatsApp pour donner ton avis à tes potes qui, eux aussi, sont en pleine euphorie. "Pffff il a encore fait jouer Chadli", "Mec je le sens pas", "Eden Hazard va nous sauver". Ces messages que tu regretteras quand tu auras un QCM en face de toi et que tu te souviendras que la réponse est dans le paragraphe 17 de la page 8 mais que tu ne l'as pas étudié parce que quand même, cette belle reprise de la tête d'un joueur tchèque valait le détour. On est tous les mêmes.

Heureusement, tu auras fini au moment où l'Euro s'achèvera. Par contre, puisque tu auras forcément lâcher quelques pions pendant ta session de juin, tu devras t'y remettre en août. Sauf que là-aussi, tu vas devoir sortir tes plus beaux muscles de rameur. BOUM ! Voilà les Jeux Olympiques de Tokyo. Et là encore, son lot de distractions qu'on n'aurait jamais imaginé avant: un match de ping pong, une qualification d'aviron, une compétition de BMX ou encore la finale de la marche rapide. Autant de rendez-vous clés qui te serviront encore d'excuse. Et encore une fois, oui, c'est normal, tu n'es pas malade.

Tu auras aussi envie de suivre Nafi Thiam, les frères Borlée ou encore David Goffin et les Belgian Cats. Sans oublier les Red Lions, qui vont encore nous faire rêver pendant 2 semaines et qui te plomberont encore la moitié du planning, affiché en face de toi sur le mur de ta chambre et qui ne croit pas non plus en un suivi fidèle. C'est l'été chargé, ton épreuve des poteaux à surmonter.

Et si tu veux que j'insiste, au milieu de tout, tu auras des Masters de tennis, le GP de Monaco de F1, les 24h du Mans, les 24h de Spa, la finale de la Ligue des Champions, celle de l'Europa League et la reprise des championnats. Wimbledon aussi. Bref. Bon calvaire à tous, mais n'oubliez pas une chose: tout est possible et réussir malgré la tentation aussi. Je crois en vous, j'espère que ces quelques lignes vous auront fait sourire, et je vous souhaite le meilleur pour ces examens. Force à vous ! PS: tu as un mois pour anticiper. Bisous.  




 

Vos commentaires