En ce moment
 

Euro de patinage - Bart Swings, sacré champion d'Europe, avait bien préparé son épreuve du départ groupé

Euro de patinage - Bart Swings, sacré champion d'Europe, avait bien préparé son épreuve du départ groupé

(Belga) Bart Swings a bien commencé son année. Le Louvaniste, 28 ans, s'est offert son premier titre dans un championnat continental en s'adjugeant l'or des championnats d'Europe dans le départ groupé (mass start) dimanche à Heerenveen aux Pays-Bas dans une épreuve qui l'avait vu devenir vice-champion olympique à Pyeongchang en Corée du Sud il y a deux ans.

Bart Swings s'est montré solide et lucide sur les 16 tours de ce mini-marathon, devançant le Néerlandais Arjan Stroetinga. Ce qui poussait le patineur belge à privilégier cette épreuve en vue des JO d'Hiver de 2022 à Pékin avec le 1.500m et le 5.000m. "Trois courses, cela me paraît assez", a confié Bart Swings. "J'avais imaginé tous les scénarios et je savais que je devais y aller s'il y avait une échappée". Bart Swings estime aussi qu'il sait récupérer durant l'épreuve quand le rythme baisse un peu. "J'ai appris cela du roller, mais peu de patineurs sur glace savent le faire." Son entraîneur Jelle Spruyt soulignait par contre les progrès à faire encore sur 1.500m et 5.000m. "Il peut et devra faire mieux aux championnats du monde à Salt Lake City. Là aussi, le départ groupé sera son épreuve de prédilection. Mais il doit s'améliorer sur les plus petites distances. Les sprinters sud-coréens et l'Américain Joey Mantia seront notamment là." Parmi les autres épreuves dominicales clôturant cette deuxième édition de l'Euro, la Belgique a été déçue de son chrono dans l'épreuve par équipes chez les dames. Les Belges avaient réalisé un temps de 3:18.71 au Japon il y a un mois, pour 3:17.98 dimanche à Heerenveen. "Nous n'avons que trop peu progressé", regrettait Sandrine Tas de retour de blessure. "Nous avons tout fait pour être bien, mais ce temps est une déception", alors qu'Anke Vos avouait avoir été impressionnée par l'ambiance à Heerenveen. Stien Vanhoutte a disputé dans la foulée le 1.000m (17e en 1:19.43). "Physiquement, c'était difficile", a confié la jeune patineuse pour son premier rendez-vous continental. "Cela aurait été mieux de faire l'inverse, d'abord le 1.000m puis la poursuite". (Belga)

Vos commentaires